945862.jpg

 

Grand K.O au Panathinaikos après l'arrestation du big man américain Mike Batiste. L'ancien pivot emblématique du Panathinaikos a été arrêté dans la nuit d'hier à l'aéroport d'Athènes en raison des impôts impayés (200 000 €). Mike Batiste a été ensuite libéré ce matin après que les dirigeants du Panathinaikos ont versé l'argent qu'ils devaient au gouvernement grec.

 

Très choqué, le président du Panathinaikos Dimitris Giannakopoulos a convoqué la presse pour une conférence d'urgence et annonce dans le même temps son départ du club grec le plus titré d'Europe. Dimitris Giannakopoulos a accusé son oncle de lui donner une fausse image de la situation financière du Panathinaikos.

 

Dimitris a dit qu'il donnera ses actions au club et a quitté la conférence de presse en pleurant. Lors de cette conférence, Mr Dimitris a également ajouté que les joueurs et le coach Zeljko Obradovic ont quitté l'équipe l'été dernier parce que le Panathinaikos leur devait de l'argent.

 

En quittant le Panathinaikos l'été dernier pour le Fenerbahçe Ulker, Mike Batiste a laissé derrière lui plusieurs dettes sur le Panathinaikos qui ne lui avait pas versé plusieurs mois de salaire, la même chose pour les autres joueurs partis en été 2011 (Drew Nicholas, Antonis Fotsis) et 2012 (Romain Sato, David Logan, Steven Smith, Nick Calathès, Pat Calathès, Stratos Perperoglou, Sarunas Jasikevicius, Ian Vougioukas, Kostas Kaimakoglou et Aleks Maric).

 

Mike Batiste s'est vu arrêter par la police grecque hier soir alors que c'est le Panathinaikos qui lui devait de l'argent. Cette situation relève d'une vraie série policière, mais Mike Batiste aura l'occasion de faire oublier cet incident en offrant une belle victoire au Fenerbahçe Ulker ce soir contre la Green Team du Pana, synonyme de qualification au Top 16.

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil