120828_134931.jpg

Les 19 points de Junior Pehoua n'ont pas suffit à Beyssac Beaupy Marmande qui s'incline sur le parquet de l'Union Dax Gamarde (84-76). Avec 38 points, le BBM de Junior Pehoua occupe actuellement la 4e place du classement dans le poule B derrière Luçon Basket de William Kossangue (17 points) qui s'est incliné lourdement sur le parquet de l'USV (87-64). Battu à Brissac, le Pornic de Guy Kodjo (4pts) devra attendre encore pour se maintenir en National 2.

 

"Ce soir, on a disputé un quart de finale. Il nous reste maintenant une demie à Limoges ou rien ne sera simple avant une éventuelle finale ici face à Luçon le 27", a déclaré Laurent Indaburu qui résumait à sa manière la situation de l’UDG avec la satisfaction d’avoir accroché la victoire mais pas d’euphorie non plus en songeant aux deux rencontres restant encore a disputer (et a gagner). Néanmoins, le camp Udégéiste pouvait esquisser un large sourire car à la mi-temps de cette rencontre, le BBM d'un excellent Junior Pehoua (19 points) menait la vie dure aux Landais,tout proche du précipice à ce moment là, à la peine pour enrayer la mécanique Lot-et-garonnaise parfaitement huilée avec 51 points inscrits (69% de réussite générale dont un hallucinant 81% à 2 points !!). Si Scroffernecher déflorait la marque, les visiteurs rentraient le mieux dans le match,aidés en cela par une adresse hors norme et une défense landaise en mode "portes de saloon". Le tout dirigé par l’excellent Bruzac auteur du dernier quart-temps de l’acte initial (24-27,10ème). Terriblement efficace, en particulier derrière l’arc avec Pehoua, le BBM accentuait son avance (24-33,11ème) avant un passage remarqué de Gely (6 points de rang) qui permettait à l’UDG de limiter la casse (32-37,15ème), avant une nouvelle poussée de fièvre adverse signée Pinasseau. Le BBM repartait de l’avant (35-48,17ème) pour finir cette mi-temps avec 10 points d’avance.

 

Sérieusement tangué par Olivier Hirsch durant la pause, l’UDG parvenait enfin a juguler les offensives adverses sous l’impulsion d’un Moncade particulièrement actif (11 pts, 6 rbds, 5 passes au final), le tout à partir d’une défense bien plus agressive permettant de lancer du jeu rapide (52-53, 23ème). Bucau trouvait également de bonnes positions et ses 9 points durant cette période donnait à l’UDG l’occasion de prendre quelques peu ses distances (72-64, 30ème). Une avance qui au final s’avérera suffisante car Dax-Gamarde saura repousser les tentatives adverses dont celles de Pavlavicius, avec en fer de lance, JC Crabos auteur de 2 précieux tirs primés faisant pencher définitivement la balance côté local.

 

UDG: 32 tirs réussis sur 75 tentés dont 7 sur 31 à 3 points.13 lancers sur 19.19 fautes personnelles.

 

Les marqueurs: Moncade 11, Mubarak 13, Mansanné 5, Obouh-Fegué 9, Scroffernecher 15 puis Crabos 6, Indaburu 2, Bucau 12, Gely 11. Daudignon n’a pas joué.

 

BBM: 30 tirs réussis sur 58 tentés dont 7 sur 22 à 3 points. 9 lancers sur 17.21 fautes personnelles ; 1 joueur éliminé (Pinasseau 39ème).

 

Les marqueurs:Bruzac 8, Doumbia 6, Pinasseau 16, Dos Santos, Pavlavicius 22 puis Trohel 3, Mauline 2, Pehoua 19.

 

Laurent Indaburu (meneur UDG) : "On a manqué de dureté en première mi-temps. BBM en a profité shootant en plus avec un fort pourcentage durant cette période. On s’est parlé à la mi-temps en se disant que tout partait de la défense. On a mis plus d’implication et par effet boule de neige, on a pu développer notre jeu en attaque en alternant jeu intérieur -extérieur ainsi que jeu en pénétration. Après le match face à ASCH ou on a été ridicule à tous les niveaux, on a montré une autre image de nous-même en seconde mi-temps avec un visage plus conforme de ce que l’on attend de l’UDG".

 

01-12-12_n2_01.jpg

Le maintien de Pornic sera pour plus tard. Les Pornicais sont actuellement Ă  la 10 place du classement dans ce poule B.

 

N2M. Brissac - Pornic : 87-80. Pornic aurait pu se rassurer en se déplaçant sur le difficile parquet de Brissac. Défait en Anjou, il leur faudra reporter le maintien à la prochaine journée.

 

La pression du match était sur les épaules des Maritimes qui se déplaçaient en Anjou pour tenter d’empocher une victoire synonyme de maintien. Privé de Maleyran, Mouchi se voyait confier les rênes de l’équipe locale et s’acquittait fort bien de la tâche en offrant à Zoric et Gilbert de bonnes munitions.

 

Les Pornicais empruntés dans la raquette s’en remettaient à Brément en pénétration pour réduire l’écart à quatre points à l’issue du premier quart (20-16). La défense perméable des hommes d’Ehret permettait à Macé d’évoluer en toute sérénité et à Zékovic et Devanne d’aligner des primés et ainsi de prendre un avantage conséquent de vingt points (49-29) à 2’de la mi-temps sifflée sur le score de (51-31).

 

La révolte attendue des coéquipiers. de Brément avait du mal à prendre forme dans la cohérence, à cela s’ajoutait une maladresse sur des ballons faciles ou aux lancers francs qui laissaient un écart constant (61-41) à la 26’. Les locaux s’appuyaient sur leur banc pour gérer au mieux leur avantage conséquent, ne perdant que trois unités après 30’(67-50). Le baroud d’honneur des Maritimes dans le dernier quart fut à l’image du match, brouillon avec un fond de jeu trop limité pour pouvoir contester une victoire Brissacoise des plus logiques.

 

Pour Jérôme Vachin la route du maintien passera par une victoire à domicile : « Nous savions qu’ici il était difficile de s’imposer au vu de la qualité de l’adversaire. » Etienne Devanne s’avouait surpris : « De la qualité médiocre du jeu Pornicais durant la première période, pour notre part nous voulions devant le public accomplir une belle performance, car même si nous n’avons plus rien à espérer nous jouerons à fond nos derniers matchs. »

 

BRISSAC - PORNIC : 87-80 (20-16,31-15, 16-19,20-30).

 

BRISSAC : Mouchi, Verdan 5, Gilbert 12, Macé 19, John 4, Devanne 16, Zekovic 1, Zoric 14, Vallois 4. 

 

PORNIC : Laout 14, Montout 9, Lesclève 9, Brement 6, Blondet 10, A. Vachin 7, Kodjo-Sitchi 4, J. Vachin 14, Joneliunas 7. 

 

 

LES OLONNES - RODEZ : 87-72

 

Vainqueurs avec dix longueurs d’avance au premier acte, les Ruthénois étaient venus avec la ferme intention de revenir dans les semelles olonnaises et ainsi de se rapprocher de la zone salvatrice. Et force est d’admettre que le groupe d’Eric Occansey, sans développer un jeu transcendant, a su parfaitement profiter des entames de match olonnaises traditionnellement vouées (cette fois-ci encore) à être améliorées.

 

Il fallait donc attendre le second quart et un handicap de moins six (15-21) pour que les Vendéens resserrent leur défense et trouvent, encore trop timidement (3 sur 6), la bonne distance à trois points. Deux paramètres qui perturbaient réellement des Ruthénois à la peine dans tous les secteurs du ’jeu, confondant vitesse et précipitation. Au changement de camp (37-31), les Vendéens maîtrisaient leur sujet sans que leur jeu ne s’inscrive dans le registre du « rien à redire ».

 

Progressivement, le jeu olonnais prenait du volume, ne laissant aux Ruthénois que quelques miettes (49-33,25’). À l’entame de la dernière séquence, les Ruthénois retrouvaient des travers qui les enverraient naturellement en Nationale 3. Les Olonnais continuaient d’emprunter la bonne voie (malgré un vrai relâchement en fin de match), qui les menait à cet indispensable succès, en attendant samedi prochain de croiser le fer avec l’Ouest Lyonnais Basket dans le cadre des quarts de finale de la coupe de France.

 

LES OLONNES - RODEZ : 87-72 (15-21,22-10,22-13,28-28). 

 

LES OLONNES : Tribodet 5, K. Mourier 4, E. Mourier 10, Perrocheau, Wilson 16, Stipanovic 15, Boulin 4, B. Boutry 9, M. Boutry 24, Radojevic.

 

RODEZ : Cardenas 4, Sagadin 12, Dardé 2, Cazalon 6, Da Sylva 12, Doumbia 6, Daurès 2, Obadina 17, Mariès 2, Casséùs 9.

 

2009455_14044196-olleprado-20130218-w103m.jpg

USV RE BASKET 87-64 LUCON BASKET

 

Manifestement les luçonnais n’avaient pas le pied marin hier soir. Le bateau déjà bien chargé à la mi temps (49 pts encaissés ! ), l’équipe n’a pas écopé suffisamment dans le troisième quart temps (le seul gagné d’un point) et à fait le plein au final.

 

USV RE BASKET (9è - 35pts) - LUCON BASKET (3è - 39pts)

 

 

 

Retour Ă  l'accueil