3e672.jpg

 

 

On ne peut pas dire que c'était une énorme surprise, et pourtant, il reste beaucoup de zones d'ombre sur ce forfait. Vincent Collet et Patrick Beesley ont tenu hier même une conférence de presse pour donner quelques informations supplémentaires. Morceaux choisis.

 

"On a essayé de le convaincre de revenir pour qu'il continue ses soins avec le staff médical de l'équipe de France. On voulait explorer toutes les pistes par rapport à son importance. On a essayé de lui dire qu'il restait encore du temps, qu'il y avait possibilité de se soigner" indique Vincent Collet.

 

"Je suis déçu qu'il ne soit pas venu au moins travailler avec notre staff médical qui était enthousiaste à l'idée de le remettre d'aplomb pour les JO. On a essayé de le convaincre."

 

Vincent Collet et Patrick Beesley étaient tout deux visiblement très déçu du comportement du joueur des Bulls qui n'aurait pas tout mis en œuvre pour se remettre au plus vite de cette entorse.

 

Aussi spectaculaire soit elle, il est quand même étrange qu'elle ne soit pas guérie en deux mois.

Patrick Beesley a par ailleurs indiqué que Noah lui avait formulé son forfait depuis le 23 juin dernier, mais que le staff lui avait demandé de repousser la date de son choix, arguant du fait qu'il restait encore du temps.

 

L'équipe de France devra donc faire sans celui qui fut une des clefs du bon parcours de la saison dernière en Lituanie. En attendant la décision définitive quant à Ali Traoré, seuls Kevin Séraphin, Ronny Turiaf et Ludovic Vaty restent disponibles au poste de pivot.

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil