hi-res-148334257_crop_650x440.jpg

 

USA 80-69 Brésil

C'était le premier vrai test de Team USA, face à une équipe candidate à une place sur le podium, et on ne peut pas dire qu'il soit très concluant pour les Américains. Certes la victoire est au rendez-vous, mais l'adversaire était à la hauteur du challenge et a offert une opposition d'importance.

Une bonne répétition générale en somme pour tout le monde, qui doit rappeler aux Américains que rien ne leur sera donné sur un plateau.

 

Le Brésil aura mené près de 17min dans ce match, en utilisant les vieilles recettes du succès face à l'équipe américaine : du jeu sur demi-terrain exclusivement, du pick-and-roll à outrances par ce maître qu'est Marcelinho Huertas et l'utilisation de l'avantage de taille par Nenê et Tiago Splitter.

 

En face, les Américains balbutient leur basket. Ils shootent à 1/12 à longue distance en première mi-temps, la seule réussite de Kobe Bryant dans le corner venant comme par enchantement d'une belle circulation de balle. Avec des cinq parfois étranges sur le parquet (les 3 intérieurs ont été utilisés au total seulement 24min !!), les USA vont néanmoins finir par revenir dans le match, principalement grâce à une défense étouffante, notamment sur la ligne arrière avec Chris Paul et Kobe Bryant en première ligne, mais aussi par la grâce d'un LeBron James toujours au-dessus de la stratosphère, dans la lignée de ses playoffs. Ils infligent à leurs visiteurs un terrible 20-5 sur le second quart.

 

united-states-v-brazil-mens-20120716-180817-986.jpg

 

Mais à la mi-temps, les Américains ne font pas tant les fiers (37-32). Et malgré un bon début de troisième quart et cette adresse qui commence enfin à arriver par Kobe Bryant ou Chris Paul, les Brésiliens vont brillamment s'accrocher. Alex Garcia, Marcelinho Huertas, Nenê, les visiteurs jouent les yeux dans les yeux avec leurs adversaires, même si la supériorité athlétique des locaux fait souvent la différence. Le jeu américain sur demi-terrain reste souvent primaire et on compte bien souvent sur l'exploit physique pour faire la différence.

 

L'intensité monte d'un cran avec de vraies fautes, et l'ambiance dans la salle s'électrise. Le Brésil coupera l'écart à seulement 6 longueurs au milieu du quatrième quart, mais LeBron James va prendre en main la destinée de son équipe et livre un show incroyable en fin de match. Drives, tirs à 3pts, création, finition, le King est présent aux quatre coins du terrain et rentre les tirs qu'il faut pour assurer la victoire de son équipe. Une victoire difficile, mais méritée au vu d'une seconde période plus maîtrisée.

 

5004d8bf4e766.image.jpg

 

LeBron James aura été (de loin) le meilleur Américain avec 30pts, 6rbds et 4ints. Derrière, Kevin Durant marque 11pts mais à 5/13 aux tirs, et Chris Paul cumule 10pts, 3pds et 4ints. Kobe Bryant (8pts à 3/11) et Carmelo Anthony (3pts à 1/7) n'étaient guère inspirés.

 

Pour le Brésil, Alex Garcia termine à 14pts, mais Marcelinho Huertas (11pts, 5rbds et 13pds) et Anderson Varejao (12pts et 13rbds) furent les plus solides. Leandro Barbosa ajoute 10pts.

 

Le Brésil aura remporté la bataille du rebond 38 à 30, mais a perdu 23 ballons face à la terrible pression défensive des Américains, qui en ont eux, perdu seulement 10.

Ce match est venu prouver une fois encore que c'est d'abord en défendant le plomb que les Américains parviendront à faire oublier leur manque de culture sur jeu placé et leur manque de taille à l'intérieur. Mike Krzyzewski a peu d'intérieurs et ne les utilise pas tant que ça. Si la balle arrive à l'intérieur, les Américains seront vulnérables. Encore faut-il passer ce premier rideau défensif... Il leur reste cependant du temps pour parfaire leur condition physique et leur collectif, et nul doute que ce match résonnera comme une sonnette d'alarme.

 

12_mnt_bryant_071612_670.jpg

united-states-v-brazil-mens-20120716-192416-201.jpg2821-usa-basketball.jpg

image.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil