Z_20120722-181557-1.jpg

Sur la photo, Céline Dumerc a conduit les Bleues à la victoire 

 

A moins d'une semaine du début des Jeux Olympiques de Londres, l'Equipe de France féminine a frappé un grand coup ce soir à Villeneuve d'Ascq en battant 64 à 58 l'Australie, vice-championne olympiques en titre. Les Bleues ont désormais le droit à quelques jours de repos avant de prendre la direction de la capitale anglaise, le 25 juillet prochain.

 

Malgré quelques absences, Lauren Jackson, Suzy Batkovic parties passer des examens médicaux à Londres et Samantha Richards blessée, l'Australie reste  redoutable. Les premières minutes de la rencontre le montrent à l'image du tir primé de Belinda Snell. Le combat est rude, bien que pénalisée par les fautes Cambage parvient à imposer ses centimètres dans la raquette malgré les efforts d'Emmeline Ndongue, puis Isabelle Yacoubou de la contenir. Les défenses sont bien en place, le score évolue peu mais un trois-points de Marion Laborde offre un peu d'air aux Françaises (13-10, 10').

 

Alors que Pierre Vincent poursuit les rotations, son homologue australienne, Carrie Graf, s'appuie toujours sur sa tour de contrôle Cambage comme force de dissuasion aussi bien en attaque qu'en défense. La zone australienne ralentit les Bleues mais quelques décalages bien sentis permettent à Céline Dumerc et ses partenaires de faire jeu égal avec les vice-championnes olympiques (24-24, 20').

 

Sur ses terres, Clémence Beikes a brillé face à l'Australie 

Z_20120722-181557-2.jpg

 

Ça repart très vite côté tricolore, Miyem puis Yacoubou défient avec succès Cambage et l'Australie dans la raquette. Peu de temps après la géante verte (2m03) fait sa quatrième faute. Portée par l'enthousiasme public du Palacium et l'efficacité du duo Gruda-Dumerc, la France prend le large (36-26, 23'). La France ne ralentit pas le tempo, Elodie Godin donne même 16 points d'avance après un panier acrobatique (49-33). L'ex-Berruyère, Belinda Snell tente d'entretenir l'espoir dans son camps en trouvant quelques espaces dans la défense tricolore (49-40, 30'). 

 

Dans le dernier acte, les Françaises repartent de l'avant avec notamment Edwige Lawson-Wade à trois-points et Elodie Godin au poste (54-44, 33'). Mais doucement sans s'affoler, l'Australie d'Abby Bishop revient dans la partie et ne lâche pas le morceau si facilement (56-51). Isabelle Yacoubou fait le métier dans les dernières minutes et les Opals ne s'en remettront pas. Victoire 64-58.

 

France bat Australie 64-58

 

 

 

 

 

 

 

 


Retour à l'accueil