12_mnt_team_spain_670x377.jpg

 

Team USA a sans doute marqué les esprits en s’imposant  100 à 78 face à l’Espagne, même si la manière n’a pas forcement été impressionnante. L’Espagne en entamé le match sur les chapeaux de roues en menant rapidement de 9 points (22-13 après 8 minutes), sous l’impulsion de Serge Ibaka notamment. Secoué dans ces premières minutes, Team USA va réagir essentiellement par un homme, Carmelo Anthony, totalement intenable, qui va marquer 22 points en première mi-temps pour permettre aux américains de revenir et de passer devant pour ne jamais être rejoints. A la pause la bande à LeBron comptait 8 points d’avance 48-40.

 

Team USA appuyait à nouveau sur l’accélérateur en début de troisième quart dans le sillage de deux tirs à 3 points de Kevin Durant. C’est ensuite LeBron James qui prenait le relais en marquant 14 de ses 25 points en seconde mi-temps, l’écart montait à plus 21, 69-48 à 4 minutes de la fin du quart.

 

L’Espagne ne reviendra jamais, les américains s’appuyant sur un beau 13/23 à trois points. Carmelo Anthony est l’homme du match avec 27 points en 24 minutes, LeBron James ajoute 25 points et 7 passes, et 13 points pour Kevin Durant. Côté espagnol 19 points pour Pau Gasol, 16 pour Serge Ibaka et 11 pour Juan Carlos Navarro.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil