613x459-copie-1.jpg

 

Cette nuit, l’histoire complexe entre Jeremy Lin et New York a pris un nouveau tournant. Revenant au Garden, et ovationné, pour la première fois depuis son départ , Jeremy Lin a joué un bien mauvais tour à ses anciens coéquipiers. Ravivant les souvenirs de la Linsanity, il a offert la victoire à son équipe 109 à 96, faisant chuter les Knicks pour la première fois cette saison à domicile.

 

C’est une équipe orpheline de Stoudemire et de Carmelo Anthony qui s’est présentée cette nuit face aux Rockets de Jeremy Lin. L’ancienne gloire éphémère de New York avait décidé de montrer à tous ses anciens fans qu’il était de retour pour leur rappeler ce qu’ils avaient perdu. Et tout Houston était fin prêt à l’aider dans sa quête.

 

Un 54-29 à cheval sur les 2e et 3e quart temps a mis définitivement les Rockets hors de portée permettant à l’ancien Knickerboxer d’apprécier d’autant plus sa revanche. Jeremy Lin a été à la hauteur de sa gloire passée avec une ligne de stat digne de la saison dernière (22 points, 8 passes et 4 balles perdues). Il a bien été épaulé par James Harden (28 points et 10 rebonds), son compère du backcourt texan.

 

Côté Knicks, Chris Copeland, remplacant de Carmelo dans le cinq majeur, a battu son record de point en carrière (29 points et 5 rebonds). J.R. Smith (17 points) a été égal à lui même alors que Raymond Felton (14 points et 4 passes) a été dominé par Lin dans tous les compartiments du jeu. A noter la bonne performance de Pablo Prigioni (17 points et 5 passes).

 

Avec cette victoire Houston met fin à une série de sept défaites consécutive à l’extérieur soit la plus longue depuis la saison 2001-02.

 

Pas le temps de tergiverser pour les Knicks qui reçoivent Brooklyn dès mercredi.

 

Les Highlights:

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil