james-harden-103012.jpg

 

Selon The Oklahoman, James Harden serait « dévasté » par son trade aux Rockets. C’est le mot qu’a employé l’un de ses proches hier, l’ayant vu une dernière fois avant de prendre l’avion pour Houston. Il rajoute que même si Harden avait été mis au courant de cette possibilité de trade, il ne se serait jamais imaginé que ses dirigeants passeraient à l’acte.

 

Mauvais calcul… Quand Sam Presti lui a dit que c’était sa dernière offre avant d’envisager le transfert pour les Rockets, le barbu aurait du croire son general manager. Ce n’était pas un avertissement, ni un coup de bluff, mais plutôt une vérité. Il n’a en effet pas fallu beaucoup de temps à Presti pour mettre la transaction en place. 60 minutes après le dernier refus d’Harden, la transaction était effectivement finalisée.

 

Si Harden était « dévasté » dans l’avion c’est peut-être qu’il avait quelques regrets. Arrivé dans le Texas, il paraissait même nostalgique :

 

« C’est arrivé si vite, ça s’est passé très vite. Mais je dois assumer le fait d’être dans cette situation maintenant. Il ne me reste plus qu’à tirer le meilleur parti de celle-ci. »

 

Russell Westbrook et Serge Ibaka avaient su faire les effoerts nécessaires à temps pour continuer à jouer au Thunder. James Harden en a voulu plus, peut-être même trop. On espère pour lui que même si ses poches seront bien pleines, il ne le regrettera pas toute sa carrière…

 

Voici les propos qu’avait pu tenir Sam Presti à ce sujet lors d’une conférence de presse avant hier :

 

 

 

 

Retour à l'accueil