613x459--22-.jpg

Une leçon de basket. C’est ce à quoi les spectateurs du Staples Center ont assisté cette nuit, durant 3 quart-temps, tant les Pacers se sont amusés face aux Clips. Mais la physionomie du match a été bouleversé dans le dernier acte, le banc bleu et rouge opérant un comeback plutôt sidérant. De 24 points à la fin du 3e quart-temps, les hommes de Vinny Del Negro sont revenus à 4 points à 3 minutes du terme, pour un finish de folie. Quand le buzzer a sonné, ce sont pourtant les Pacers qui étaient devant, 109 à 106.

 

Roy Hibbert a été monstrueux dans la peinture (26 points, 10 rebonds) et n’était pas d’humeur à rater beaucoup de tirs (11 sur 14). Paul George (22 points, 6 rebonds, 10 passes, 4 interceptions), de son côté, a également livré une énorme copie, passant vraiment près du triple-double, et inscrivant des lancers décisifs à la fin. Mais il faut aussi mentionner David West (16 points, 7 rebonds, 6 passes), comme souvent extrêmement précieux.Ils ont eu les nerfs assez solides pour tenir l’avantage dans les ultimes secondes.

 

Chris Paul (8 points à 1 sur 10, 8 passes) n’ayant jamais été dans le rythme, sauf à la fin, d’autres ont dû assumer le leadership des Clips. A commencer par Lamar Odom (9 points, 10 rebonds, 3 interceptions) tout simplement injouable dans le dernier quart-temps, mais qui a raté le tir égalisateur au buzzer. Jamal Crawford (25 points, dont 16 dans le 4e) et lui sont l’unique raison du comeback de Lob City. Blake Griffin (17 points, 5 rebonds) a été mi-figue mi-raisin, n’étant pas vraiment parvenu à prendre le jeu sous son emprise.

 

Indiana (48 – 27) prend donc la 2e place de l’est aux Knicks, et va devoir continuer son effort pour ne retrouver le Heat qu’en (éventuelle) finale de conférence. Les Clippers (49 – 26) voient désormais Denver et Memphis prendre le large, et l’avantage du terrain avec eux.

 

 

 

Retour Ă  l'accueil