c09ec8f68392.jpg

Excellent depuis le début du tournoi, l’ailier-fort Mexicain Gustavo Ayon (25 pts, 8 rbds) n’a rien pu faire pour empêcher la défaite des siens face à la Team USA (86-63). L’ancien joueur des Milwaukee Bucks revient sur la rencontre et parle du parcours des siens.

 

Gustavo Ayon, le Mexique a montré de belles choses mais n’a rien pu faire pour empêcher les USA de passer au tour suivant…

 

"On a fait ce que l’on a pu face à une superbe équipe des USA. Mais je pense que l’on a de quoi être fiers de notre prestation. Les joueurs américains sont vraiment très forts dans tous les domaines du jeu et c’était un honneur pour nous d’avoir affronté une aussi grande équipe. C’est lors de ces matches que l’on progresse et que l’on apprend le plus. Je pense que notre prestation collective a été intéressante et l’entraineur était très content de nous à la fin de la rencontre. Il nous a demandé de donner notre maximum et nous faire plaisir, et c’est ce que l’on a fait. Nous avons pris beaucoup de plaisir aujourd’hui, ainsi que durant les matches de la phase de poule."

 

Qu’avez-vous pensé de votre prestation?


"Je suis plutôt satisfait de ce que j’ai produit. J’ai essayé d’aider mes coéquipiers en posant des écrans un peu partout sur le terrain (sourire) et profiter des espaces qui se libéraient dans la raquette. Je termine avec un bon pourcentage de réussite aux tirs et je prends quasiment dix rebonds face à des joueurs comme Cousins, Davis et Faried. J’ai beaucoup appris lors de ce match et durant le tournoi. Je suis vraiment content car je suis enfin débarrassé de mes soucis physiques et je peux jouer dans les meilleures conditions."

 

99031b6e7bd4.jpg

Quel bilan tirez-vous du parcours de votre équipe dans ce mondial?


"Je pense que nous avons fait un très bon parcours. Nous retrouvons les compétitions internationales et pour notre retour, nous arrivons tout de même à nous qualifier pour le second tour. Tous les joueurs ont beaucoup appris durant ce tournoi et je pense que l’on est une bien meilleure équipe qu’auparavant. C’est aussi une bonne nouvelle pour le basketball au Mexique. Les gens nous suivent et on est reconnu comme l’un des pays où le sport monte peu à peu. Tout le monde, des joueurs de l’équipe nationale au basket mexicain, en sort grandi. On a hâte de disputer de nouvelles compétitions internationales."

 

 

 


Retour à l'accueil