galatasaray-liv-hospital-celebrates-eb13.jpg

Stelmet Zielona Gora 75 – 78 Galatasaray Istanbul

 

(22-25 | 36-43 | 52-61 | 75-78)

 

Match serré entre les deux équipes qui étaient au coude à coude au classement du groupe C avec une victoire et deux défaites chacun.

 

Les deux équipes ont fait jeu égal pendant tout le premier quart temps et ce sont les polonais qui entament le mieux le match en prenant les devants en premier. Chacune des deux équipes prend le commandement tour à tour, ne réussissant jamais à creuser le moindre écart puisque le plus gros sera réalisé par Galatasaray avec +4 et réussit à le conserver à peine une minute. Ce sont tout de même eux qui arrivent en tête en fin de quart temps 22-25 et ce grâce à Erwin Dudley auteur de 10 points sur le quart temps.

 

C’est Zoran Erceg qui ouvre le bal du deuxième quart temps part un shoot de derrière l’arc. Galatasaray va alors passer un 0-7 aux polonais pour mener de 9 points 26-35 et il faudra un shoot lui aussi de loin par Erving Walker pour mettre fin à l’hémorragie, mais comme souvent après une fin de série, le score se met sur pause pendant plus de deux minutes suite à un nouveau panier d’Erving Walker. Ce sera l’anglais Pops Mensah-Bonsu qui viendra mettre fin à cette disette sur lancers francs. La mi-temps survient sur le score de 36-43.

 

Au retour des vestiaires, Erwin Dudley remet le couvert par deux fois, puis Jamont Gordon sur lancers, offre 13 points d’avance à Galatasaray. Mais les polonais ont des ressources et vont infliger un 10-0 sous l’impulsion de Vladimir Bragicevic qui part au dunk. Erwin Dudley est intraitable ce soir, il porte Galatasaray à bras le corps et sur un trois points de Jamont Gordon le club turc va pouvoir entamer le dernier acte avec 9 points d’avance 52-61.

 

Przemyslaw Zamojski débute plutôt bien ce dernier quart temps et à 7 minutes de la fin du match, Stelmet n’est plus mené que 59-61. Jamont Gordon redonne de l’air à Galatasaray, mais à 2 minutes de la fin du match, Stelmet revient à nouveau à 1 tout petit point prenant même l’avantage par Erving Walker sur lancer. A partir de là, le match n’a de cesse de changer de leader avant que Carlos Arrayo ne donne finalement la victoire 75-78 sur lancer à 3 secondes du terme.

 

Le MVP NBB du match est Pops Mensah-Bonsu avec ses 15 points et 9 rebonds pour 25 d’évaluation.

Côté Stelmet, c’est Vladimir Dragicevic qui se distingue avec 13 points et 9 rebonds pour 18 d’évaluation.

 

Aaron Cel n’aura pas eu le droit de fouler le parquet lors de ce match au couteau.

 

 

 

Retour à l'accueil