uspw_7034782_crop_exact.jpg

 

La SEC possède à nouveau deux équipes dans le Top 25, mais cela ne devrait pas durer plus d’une semaine. Florida a en effet corrigé le champion en titre, Kentucky, sur le score de 69 à 52, et confirme ainsi sa domination au sein de la conférence. Les Wildcats ont fait leur grand retour dans le ranking cette semaine à la vingt-cinquième place mais cette défaite risque de les éloigner à nouveau des hautes sphères du championnat universitaire.

 

La rencontre a été à sens unique et montre bien l’écart entre Florida et le reste de la conférence. Les hommes de Billy Donovan ont râté l’occasion de prendre la tête du ranking après avoir perdu à Arkansas à la surprise générale, mais les Gators semblent avoir repris leur marche en avant. Après un début difficile (11-10 pour Kentucky à la 8e minute), la machine s’est mise en marche et rien ni personne n’a été en mesure de l’arrêter. La force de frappe de Florida a alors fait la différence en fin de première mi-temps pour mener par 38 à 25 à la pause. Le festival a continué en deuxième période et jamais Kentucky n’a été en mesure de recoller au score. Julius Mays et Willie Cauley-Stein ont terminé meilleurs marqueurs pour les Wildcats avec 10 points et Nerlens Noel et Alex Poythress ont été limités à 8 points. Du côté de Florida, la réussite a été collective avec six joueurs à plus de 9 points. Scottie Wilbekin en a inscrit 14, et Patric Young a signé un beau double-double avec 11 points et 10 rebonds.

 

La mauvaise nouvelle pour Kentucky est survenue à huit minutes de la fin de la partie, lorsque Noel a du quitter le terrain en raison d’une blessure au genou. Il va passer des examens et une radio à l’hôpital de Gainesville.

 

Les Wildcats se déplacent à Tennessee samedi pour un match qui ne s’annonce pas gagné d’avance, tandis que les Gators joueront sur le parquet d’Auburn, l’une des équipes les plus faibles de la SEC.

 

 

Source: BasketAmericain.com

 

 

 

 

 

Retour Ă  l'accueil