maya_angel_640_093013.jpg

La rencontre était finalement assez prévisible. Minnesota a encore dominé la ligue cette année et disputera sa troisième finale consécutive. En face, Atlanta, deuxième de la Conférence Est arrive à ce stade pour la troisième fois en 4 ans. C'est donc somme toute logique de retrouver ses deux franchises au sommet de la WNBA. Contrairement aux tours précédents qui se jouent au meilleur des 3 matchs, les finales se déroulent au meilleur des 5 matchs. On est donc parti au minimum pour 3 matchs, ce qui n'est pas pour nous déplaire au vu des forces en présence. Voyons tout de suite ce que nous réserve cette finale.

 

En premier lieu cette rencontre nous réserve un duel d'exception entre deux des meilleures joueuses du monde. D'un côté Maya Moore et de l'autre Angel McCoughtry. D'ailleurs cette dernière avait annoncé la couleur dès le début de saison après une expérience en Turquie avec le Fenerbahçe qui l'avait métamorphosée : 

 

angel_weights_640_460.jpg

"Je vais gagner un championnat WNBA. Mentalement, après cette expérience, je suis plus forte que jamais. "

 

Mais la double meilleure marqueuse de la ligue aura fort à faire face à Maya Moore, une joueuse qui prend de l'assurance et qui joue mieux d'année en année. Elle n'a que 24 ans et ne semble avoir aucune limite. Forte dans tous les compartiments du jeu, adroite aux tirs, concernée par la défense, elle représente ce qui se fait de mieux actuellement dans le basket féminin avec Candace Parker. Nous n'aurons malheuresement pas la chance de la voir évoluer en Europe car durant le reste de la saison, elle évolue dans le très lucratif championnat chinois. Mais nous allons nous régaler de ce duel lors de cette finale.

 

maya_gallery_100513.jpg

Mais si cet affrontement est aussi alléchant ce n'est pas seulement à cause du match dans le match entre les deux stars. Car chaque franchise  est capable de dégainer plusieurs cartouches. Minnesota en premier comptera sur les deux autres pointes du triangle: Seimone Augustus, MVP des Finales  2011 et Lindsey Whalen, la meilleure meneuse de jeu au monde. Si Augustus répond présente sur ces playoffs, c'est plus difficile pour Whalen qui marque le pas suite à  sa grosse saison. Pour l'instant c'est sans conséquence. Tiffany Hayes, l'autre menace extérieure du Dream aura fort à faire pour contenir le meilleur backcourt du monde. Rebekkah Brunson, fait par contre une grosse post season à l'intérieur et livrera l'un des duels de la rencontre avec Erika De Souza, l'intérieure brésilienne du Dream. Les deux joueuses tournent au double-double sur ses playoffs, autant dire que ça va ferailler sec dessous entre ses deux joueuses. Celle qui prendra le dessus sera surement dans l'équipe championne.

 

angel_desouza_gallery_100513.jpg

Mais cette série ne se jouera pas seulement sur les joueuses présentes. Le mental fera une grosse partie du résultat, Atlanta en a marre de l'étiquette de perdant et sera en mission alors que Minnesota voudra laver l'affront de la finale perdue l'an dernier contre Indiana. Deux équipes revanchardes en somme. Sur une série en 3 matchs, l'avantage du terrain compte peu mais sur 5 matchs, ça peut tout changer. Le Lynx évoluera donc 3 fois à domicile dans un format en 2-2-1. L'autre composante essentielle est qu'en 2011, le Dream s'était fait sévèrement sweeper  à cause d'une Seimone Augustus innarêtable.

 

seimone_640_smile_100613.jpg

Vous l'aurez compris, cette finale a un parfum de revanche à plusieurs titres et pour les deux équipes, la rencontre s'annonce donc explosive. Passons donc au pronostique. En saison regulière, les deux équipes ont à chaque fois remporté leur match à domicile pour un bilan de 1 partout. Minnesota est tout de même favori avec l'avantage du terrain.

 

whalen_gallery_100513.jpg

Minnesota Lynx 3-1 Atlanta Dream

 

Et pour vous, qui à la meilleure chance de l'emporter dans cette finale ? 

armintie_mirror_gallery_100513.jpg
Retour à l'accueil