phpGmIfG3889874.jpg

 

Olympiacos s'impose très largement face au Panathinaikos sur le score de 84-72 dans le troisième match de la finale des playoffs du championnat de Grèce. Olympiacos mène désormais 2-1 face au Pana dans la série.

 

 

Dans un b√©but de match √©lectrique, les reds d'Olympiacos prennent d'entr√©e la commande √† l'image du forward Serbe Marco Keselj et de Vassilis Spanoulis tous deux chauds bouillants. Le Panathinaikos tente de rentrer dans la partie gr√Ęce √† Stratos Perperoglou auteur de 7 points au premier quart temps mais l'Olympiacos en pleine confiance n'abdique pas et inflige un 29-18 aux greens √† la fin du premier quart temps.

 

phpu2NYLA02_oscp_pao.jpg

 

Au deuxi√®me quart temps, Obradovic d√©cide de rentrer Romain SATO √† la place de Stratos Perperoglou et David Logan √† la place de Diamantidis mais le poison Georgios Printezis sanctionne le Panathinaikos de suite gr√Ęce √† une missile tomahawk derri√®re la ligne des trois-points. Le Panathinaikos est en grande difficult√© et ne sait comment r√©agir, Kostas Papanikolaou enfonce le clou par une autre missile et porte le score √† 41-24, sans doute la plus grande diff√©rence depuis le d√©but du match. Les greens du Panathinaikos multiplient les erreurs qui profitent aux reds mais l'on assiste √† une r√©action imm√©diate de Dimitris Dimantidis derri√®re la ligne des ¬†trois-points, ce qui porte le score √† 43-27, ensuite Mike Batiste envoi un Dunk d√©vastateur pour r√©duire le score √† 43-29.

 

A trois minutes de la fin du deuxi√®me quart temps, le meneur des reds, Vassilis Spanoulis compl√®tement d√©cha√ģn√©, fait le grand chaud dans la peinture avec un panier en toute finesse. La d√©fense du Panathinaikos ne peut pas rivaliser face √† la puissance offensive des reds. Le Pana est domin√© litt√©ralement et tout r√©ussi √† l'Olympiacos qui termine ce deuxi√®me quart temps avec un tableau d'honneur (53-35). On peut le dire clairement que cette √©quipe d'Olympiacos m√©rite sans doute son statut de champion d'Europe 2012 avec des jeunes joueurs tr√®s talentueux. Pour cette deuxi√®me mi-temps, les greens du Panathinaikos doivent donner les 100% de leurs moyens pour renverser la tendance, en √©tant plus agressif sur le plan d√©fensif mais aussi en r√©duisant syst√©matiquement leurs erreurs des deux premiers quart temps.

 

phpghhPyr889779.jpg

 

De retour des vestiaires, le cauchemar du Pana continu avec une quatrième perte de balle de Diamantidis mais dos au panier, le pivot Grecque du Pana, Ian Vougioukas ajoute un deux-points dans la peinture (53-37). Spanoulis très percutant répond automatiquement sur un drive bien travaillé et porte le score à 55-39. Les fans d'Olympiacos sont debouts et scandent le nom de Spanoulis dans une ambiance indescriptible.

 

Le Pana ne l√Ęche rien et revient √† 55-43 gr√Ęce √† deux drives de Kostas Kaimakoglou. Les greens ont l'occasion de revenir en dessous de la barre des 10 points mais nouvelle perte de balle de Sarunas Jasikevicius, heureusement pour les verts, Joey Dorsey manque son panier et Kaimakoglou r√©cup√®re le rebond, temps mort demand√© par le coach Zeljko Obradovic.

 

phpLLTGfm889778.jpg

 

Mike Batiste envoi de suite une missile derrière la ligne des trois-points et le Pana est de retour dans la partie (55-46) à trois minutes de la fin du troisième quart temps.

 

Bien servi par Vassilis Spanoulis, Kostas Papanikolaou d√©cid√©ment inarr√™table envoi une nouvelle missile tomahawk derri√®re la ligne des trois-points, 60-49 avant le grand festival √† trois-points du guard am√©ricain Acie Law et du poison Georgios Printezis 66-49. Le Panathinaikos a pourtant fait le plus dur en revenant en dessous de la barre des 10 points mais les reds d'Olympiacos, hypers motiv√©s ne l√Ęchent rien.

 

Sur une nouvelle perte de balle de Nick Calathes, Georgios Printezis claque un Dunk sur un cavillard de Kyle Hines au buzzer. Fin du troisième quart temps (71-51) toujours en faveur des reds.

 

php5gy55y889784.jpg

 

Avec 20 points de différence avant le début du quatrième quart temps, l'Olympiacos a sans doute fait le plus dur et gère tranquillement son avance avec une démonstration collective impressionnante. Ne pouvant plus rivaliser face à l'armada offensif des reds, le Panathinaikos baisse les armes et laisse filer tranquillement l'Olympiacos vers une deuxième victoire dans cette finale des playoffs du championnat de Grèce.

 

Surnommé par NBB "le Poison", Georgios Printezis a cumulé 16 points dont 5/6 à deux-points, 2/2 à trois-points, 4 rebonds, 2 passes décisives et 24 d'évaluation globale en 20 minutes de jeu. Il a été désigné le MVP de ce troisième match. Vassilis Spanoulis 15 points, Marco Keselj 10 points, Acie Law 9 points, Pero Antic 7 points, Kyle Hines 6 points, Kostas Papanikolaou 6 points, Gecevicius 6 points, Mantzaris 5 points, Joey Dorsey 2 points, Sloukas 2 points.

 

Du c√īt√© Greens, Mike Batiste 12 points dont 6/8 √† deux-points en 18 minutes de jeu, Diamantidis 12 points, 5 balles perdues, David Logan 9 points dont 2/4 √† deux points, 1/1 √† trois-points en 8 minutes de jeu, Kostas Kaimakoglou 9 points, Stratos Perperoglou 9 points, Kostas Tsartsaris 7 points, Sarunas Jasikevicius 6 points dont 2/6 √† deux-points, 2/2 aux lancers francs, 4 balles perdues en 19 minutes de jeu, Nick Calathes 2 points, 4 balles perdues en 22 minutes de jeu, Romain SATO 3 rebonds en 21 minutes de jeu, Steven Smith 4 minutes de jeu.

 

phpXeaIrm889823.jpg

 

¬†Incroyable f√©brilit√© du Panathinaikos qui ne peut que constater les d√©g√Ęts. Les greens doivent se remobiliser le plus vite possible pour le quatri√®me match de cette s√©rie qui sera disput√© au Stadium Olympique d'OAKA le mercredi 30 mai √† 19H 00 (heure locale). Une chose est sur, si les greens battent l'Olympiacos le mercredi prochain, ils devront tout de m√™me revenir dans le chalet de Pir√©e pour disputer le cinqui√®me et dernier match d√©cisif de cette finale.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil