556148_453028428055906_213376272021124_1720033_938-copie-1.jpgSur la photo, Romain SATO après la séance d'entraînement (Final Four d'Istanbul, 10 mai 2012)

 

 

Après avoir remporté le deuxième match de la finale des playoffs du championnat de Grèce le jeudi dernier face aux reds d'Olympiacos, champions d'Europe 2012, la star de Basket-ball Centrafricain Romain SATO et le Panathinaikos disputeront ce dimanche 27 mai à 19H 00 (heure loacle), le troisième match de la série dans le chalet des reds à Pirée. Pour le moment, les deux équipes sont à égalité avec 1-1.

 

 

La Green Team du Pana doit s'imposer impérativement ce soir à Pirée en vue d'arracher l'avantage du terrain et dans le cas où il y'aura un cinquième match d'appui, cela se jouera au Stadium Olympique OAKA. Le Panathinaikos, tenant du titre a tout les moyens de frapper ce grand coup car après avoir traversé un long moment de doute, les greens sont plus que jamais de retour et ils l'ont prouvé devant leurs fans lors du deuxième match de la série. La bataille sera sans doute très rude car en face d'eux, une équipe d'Olympiacos jeune, talentueux et hyper motivée de réaliser un doublé cette saison après avoir remporté le titre de l'Euroleague en mai 2012 à Istanbul.

 

 

Ces deux équipes se connaissent depuis des décennies, ce sont deux rivaux de tout les temps et à leurs commandes, deux entraîneurs prolifiques et très expérimentés qui ont tout gagner avec les deux équipes et qui se connaissent aussi particulièrement car ils sont tous deux Serbes.

 

Alors qui remportera cette troisième bataille tactique?


Tout démontre que cette troisième confrontation se jouera à des petits détails car si les deux entraîneurs se connaissent depuis des décennies, les deux meneurs amblématiques Grecques, Vassilis Spanoulis et Dimitris Diamantidis qui ont les clés tactiques de leurs équipes se connaissent aussi parfaitement car avant, les deux joueurs jouaient ensemble sous les couleurs du Panathinaikos pendant quatre années et de l'équipe nationale Grecque. Alors, côté greens, la différence viendra sans doute de la part des certains joueurs comme Romain SATO avec ses qualités athlétiques hors du commun, Stratos Perperoglou avec ses qualités de tueur, Nick Calathes percutant ou encore Steven Smith très physique tous capables de prendre en main le destin du Pana.

 

 

Du côté reds, Kostas Papanikolaou toujours impérial, Georgios Printeziz le véritable poison et Manzaris le coquin, seront sans doute les clés car si l'Olympiacos veut remporter ce troisième match, il doit compter avec ses trois jeunes joueurs devenus des pièces indispensables.

 

 

La réponse sera donnée ce soir après 21H 00 (heure locale) soit 20H 00, heure française.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil