628x471.jpg

Hier soir à La Nouvelle Orléans, c’était la finale de la March Madness féminine. Et UConn a remporté son huitième titre – en dix-huit ans ! – en corrigeant Louisville 93 à 60 (48-29 à la mi-temps). Il n’y aura donc pas de doublé hommes – femmes pour les Cardinals.

 

C’est la plus large victoire de l’histoire dans une finale de la March Madness féminine. Le précédent record (23 points) avait été réalisé par Tennessee contre Louisiana Tech en 1987.

 

La freshman Breanna Stewart a été élue MOP, elle qui a marqué 18 de ses 23 points à 9/15 (9 rebonds, 3 passes et 3 interceptions) en première mi-temps. Cette excellente shooteuse a battu le record des années 2000 du nombre de points marqués par une freshman lors du tournoi final avec 105 unités en seulement cinq matchs (elle a manqué le premier tour contre Idaho). Mieux que les 93 de Maya Moore, une ex-Husckie.

 

En onze finales de March Madness, hommes et femmes confondus, UConn n’a jamais perdu une finale.

 

usp-ncaa-womens-basketball_-ncaa-tournament-louisv-wins-4_3.jpg

 

 

 

Retour Ă  l'accueil