bourges-vs-ekate.jpg   

Ekaterinbourg 73-44  Bourges

 

Bourges aura tenu pendant pr√®s de 20min, mais n'aura jamais vraiment fait vaciller l'ogre Ekaterinburg, qui s'est qualifi√© pour sa premi√®re finale d'Euroleague depuis 10 ans. Comme pr√©vu, les Russes √©taient beaucoup trop fortes tant offensivement, que d√©fensivement, et la t√Ęche de Bourges se compliquait d'entr√©e de jeu avec le forfait d'Endy Miyem (dos).

 

Tout partait pourtant très bien avec un 9-0 initial pour des Tangos décomplexés, qui tranchent avec la nervosité des locales, attendues par tout un peuple. Mais Candace Parker et Diana Taurasi remettent bien vite les choses en place avec un 11-0 qui suit. Néanmoins, Céline Dumerc trouve de bonnes positions et permet à Bourges de virer en tête après 10min de jeu (16-18).

 

Et les Berruyères vont conserver la main sur le match pendant encore quelque temps, en parvenant à imposer leur tempo à la rencontre. Ekaterinburg balbutie son basket offensif et laisse Bourges naviguer à sa guise jusqu'à la 17ème minute (25-25).

 

Ensuite va démarrer le show Candace Parker. La star de Team USA se joint à sa compatriote Taurasi et les deux vont faire un carnage monumental pendant plus de 6min, à cheval sur le deuxième et troisième quart-temps, permettant aux Russes de signer un 18-0. Bourges ne pourra jamais revenir.

 

La fin de match sera parfois pénible, mais l'abnégation des Berruyères leur permet de ne pas laisser le score s'envoler dans des proportions trop importantes en fin de rencontre. De plus, Christelle Diallo et Romane Bernies engrangent un maximum d'expérience sur le parquet, et Valérie Garnier offre même les 50 dernières secondes du match à la jeune Marie Mané.

Ekaterinburg s'impose finalement 73-44, en toute logique.

 bb

Candace Parker a régné sur la rencontre avec 24pts à 9/11 aux tirs et 6/6 aux lancer-francs, ajoutant 14rbds et 4ctres en 27min. Diana Taurasi l'a parfaitement secondé avec 16pts, 5rbds et 5pds. Anete Jekabsone ajoute 11pts et 3pds et Sandrine Gruda fut plus discrète avec 8pts et 3rbds.

Ekaterinburg tentera donc dimanche de remporter sa première Euroleague depuis 10 ans, après cinq ans d'échec à la 3ème place. A noter que si l'attaque des Russes a fonctionné à pleine, leur défense est aussi un modèle puisqu'elles n'ont toujours pas encaissé plus de 45pts en quatre matchs cette semaine...

 

Pour Bourges, Marissa Coleman a cumulé 13pts et 3rbds, Céline Dumerc ajoutant 12pts, 4rbds et 3pds. Johannah Leedham (8pts et 10rbds) et Christelle Diallo (7pts et 3rbds) ont également apporté leur écot.

 

Mais l'aventure n'est pas encore terminée pour Bourges qui jouera dimanche à 11h30 le match pour la 3ème place, un match qu'elles n'ont jamais pu remporter lors de leurs diverses participations au Final Four. Une bonne occasion de mettre un point d'exclamation sur une superbe semaine !

 

 

 

Retour à l'accueil