bench-olympiacos-piraeus-celebrates-final-four-london-2013.jpg

L'Olympiakos n'est pas mort et disputera ce dimanche la finale de l'Euroleague Turkish Airlines pour la deuxième année consécutive. Les Tenants du titre ont été porté par un énorme Kyle Hines (13pts, 10rbds et 2pds).

 

CSKA Moscou 52-69 Olympiakos Le Pirée

 

Avant cette demi-finale tant attendue, le CSKA Moscou n'avait pas droit à l'erreur s'il veut espérer prendre sa revanche face aux reds d'Olympiakos, tenants du titre.

 

Et c'est en effet, dans une ambiance électrique que les deux adversaires ont fait leur entrée sur le parquet de l'O2 Arena.  Dès les premières minutes de la rencontre, Sonny Weems (8pts)montre le chemin avec deux tirs derrière l'arc, mais l'Oly rétorque de suite par l'intermédiaire de son maestro Vassilis Spanoulis qui délivre un caviar à l'héros du dernier Final Four Georgios Printezis (8pts), panier facile. Etouffés par la pression défensive de l'Olympiakos, les hommes d'Ettore Messina n'abdiquent pas à l'image de Viktor Khryapa (5pts) qui déclenche deux tirs en tête de raquette pour maintenir le CSKA dans le tempo (10-10). Réponse immédiate de la Rising Star Kostas Papanikolaou qui vient postérizer Nenad Krstic sous les forts applaudissements des fans grecs chauds bouillants. Le meneur serbe Milos Teodosic tente tout pour le tout pour rivaliser aux grecs mais c'est sans compter sur la puissance athlétique du pivot américain Kyle Hines (7pts) qui enfonce le clou. Le premier quart temps termine sur le score de 24-17 en faveur des tenants du titre.

 

Le deuxième quart démarre sur le même tempo et le rouleau compresseur des hommes de Bartzokas est plus que jamais en route, les dangers viennent de partout et la défense de l'équipe n'arrive pas à stopper les offensives grecs qui créent le premier grand écart de la rencontre en menant de 12 points (40-28).  Ettore Messina demande un temps pour stopper l'hémorragie, mais cela n'a pas suffit à l'équipe russe visiblement en grande difficulté sur le plan offensif sous les yeux d'Andrei Kirilenko très inquiet par la prestation de ses anciens coéquipiers qui rentrent finalement aux vestiaires sur cette marque avec un 5/13 à trois-points, 5/13 à deux-points mais surtout un décevant 3/10 aux lancers-francs. Dominés dans tous les secteurs de jeu lors de cette première période par les partenaires d'un Vassilis Spanoulis (4pts) un peu discret, les hommes d'Ettore Messina devront vite réagir s'ils veulent éviter une sortie prématurée de la compétition.

 

De retour des vestiaires, le CSKA se présente sur le parquet avec de nouvelles intentions et le duo Sonny Weems (12pts) - Viktor Khryapa (11pts) se met de suite en valeur pour réduire l'écart à deux minutes de la fin du troisième quart temps (47-36). Poussé par un public grec complètement déchaîné, Vassilis Spanoulis sert Pero Antic sur un véritable caviar dont lui seul à le secret et l'intérieur macédonien tue les espoirs russes grâce à un missile tomahawk derrière la ligne des trois-points (53-36), temps mort demandé par Ettore Messina complètement assommé.

 

players-cska-moscow-final-four-london-2013.jpg

Les minutes passent et le cauchemar se poursuit pour le CSKA qui ne parvient toujours pas à trouver de solutions pour stopper la machine offensive de l'Olympiakos tournant à plein régime. Dans ce registre, Kyle Hines reste intraitable dans la peinture tant sur le plan défensif (9 rebonds) qu'offensif (13 points). A quatre minutes de la fin, l'Olympiakos reste devant (62-47) et se dirige tranquillement vers une deuxième finale d'affilée. Les tenants du titre n'ont laissé aucune chance au CSKA qui à sans doute été très décevant ce soir. Mais ce n'est pas encore fini, car Spanoulis revient à la charge en traversant toute la défense russe sur slalom pour déposer un lay-up en toute finesse avant que Pero Antic termine le travail sur un rebond offensif. L'Oly s'impose finalement sur le score de 69-59 face à une équipe du CSKA méconnaissable. Kyle Hines qui a été auteur d'une belle prestation ce soir a été élu MVP de la rencontre. L'américain signe un double-double (13 points, 10 rebonds, 2 interceptions et 16 d'évaluation en seulement 19 minutes). Il a été bien secondé par Pero Antic (13 points). Le MVP de la saison Vassilis Spanoulis et Stratos Perperoglou terminent avec 8 unités chacun, mais le capitaine de l'Oly complète ses stats avec 5 rebonds et 4 passes décisives.

 

sasha-kaun-cska-moscow-final-four-london-2013.jpg

Du côté de CSKA Moscou, Sonny Weems signe 13 points, tandis que Viktor Khryapa se contente de 11 unités et 5 rebonds. Sasha Kaun qui a été bon ce soir, ajoute 7 points, 7 rebonds, 3 blocks et 16 d'évaluation en 29 minutes de jeu.

 

L'Olympiakos qui à la chance de défendre son fauteuil de champion, devra attendre la fin de l'autre demi-finale qui opposera ce soir Barcelone au Real Madrid pour connaître le nom de son adversaire du dimanche prochain en finale.

 

L'interview du MVP de la rencontre Kyle Hines:

 

 

 

Les Highlights de la rencontre:

 

 

 

 Cyrille-S NAGARIO en direct de l'O2 Arena de Londres.

 

 

 

 

Retour à l'accueil