{568D2267-529C-4868-814B-6F7E83C8A842}flexible

Après le sacre européen tant attendu obtenu dimanche à Ljubljana aux dépens de la Lituanie, Tony Parker and co sont de retour en France ce lundi. Atterrissage prévu à Roissy à 17h30. Suivez en notre compagnie l'accueil qui leur est réservé en actualisant la page chaque minute.

 

 

 

10:43 - 24/09: Florent Piétrus: "Ma priorité sera de me reposer"

Florent-Pietrus-aeroport_full_diapos_large.jpg

«Je ne sais pas si je serai présent l’année prochaine en équipe de France. Il faudra voir comment je me sens physiquement, si je suis toujours prêt à repartir. Mais après une victoire comme celle-là, c’est sûr qu’on voit les choses différemment. On a quand même gagné un titre maintenant. C’est ce après quoi j’ai couru toutes ces années. Il n’y a plus cette pression de la quête du titre. Il y a une saison à faire. On verra après. Ça fait plus de dix ans que je viens en équipe de France tous les étés. Ça se ressent sur les saisons qui suivent. C’est dur physiquement, mais surtout mentalement. Jusqu’à présent, je venais parce que j’aimais l’équipe de France, mais aussi parce que j’avais envie de gagner quelque-chose avec cette équipe. Maintenant que c’est fait… Je ne dis pas que je ne viendrai pas l’année prochaine. Mais si je me sens moins bien physiquement le moment venu, ma priorité sera de me reposer», a expliqué Florent Piétrus.

 

 

Trophee-aeroport_full_diapos_large.jpg

Quelques minutes plus tôt, les Bleus avaient été accueillis en héros à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Quelques centaines de supporteurs, dont certains agitant des drapeaux, avaient fait le déplacement pour célébrer "TP" et sa bande après leur premier titre continental. Parker et ses partenaires ont ensuite quitté Roissy à bord d'un bus blanc marqué du slogan "Les Bleus champions d'Europe 2013".

 

Pour moi, il y a vraiment deux carrières bien distinctes, à la fois en club et toujours pendant l'été revenir avec l'équipe de France Boris Diaw, capitaine des Bleus

 

Le sentiment qui dominait alors chez Boris Diaw était "la fierté de représenter tout le pays. Ça fait des années maintenant que l'on est en équipe de France (avec Tony Parker notamment). On a commencé avec les équipes de jeunes, on jouait déjà avec l'équipe de France des moins de 18 ans, puis des moins de 20 ans. C'est quelque chose qui a continué pendant toute la carrière. On est fiers d'avoir amené le basket français au sommet européen".

 

Tony-Parker-aeroport_full_diapos_large.jpg

Le coéquipier de Tony Parker aux San Antonio Spurs a ensuite insisté : "Jamais" il n'a songé a ne pas porter le maillot bleu pour rester avec son club à certains moments. "Tous les étés on est présents. Pour moi, il y a vraiment deux carrières bien distinctes, à la fois en club, aux États-Unis, pendant l'année, et toujours pendant l'été revenir avec l'équipe de France".

 

Diaw élogieux avec Parker et Collet

 

Boris Diaw a également rendu hommage à Tony Parker et à Vincent Collet, le coach des Bleus, qui a prolongé son bail. "C'est sûr, Tony a été un leader parfait pendant toute cette campagne. Tout l'été, tous les matchs, à chaque fois il a su nous montrer le chemin et nous mener vers la victoire", a-t-il notamment déclaré. "Vincent Collet a fait de belles choses, il a contribué à l'élévation de cette équipe de France, donc c'est bien de le faire sur du long terme. Je suis content qu'il reste avec nous", a-t-il poursuivi.

 

Tony-Parker-a-l-Elysee_full_diapos_large.jpg

Le basket français attendait ce titre depuis une éternité Nicolas Batum, ailier de l'équipe de France

Le mot de la fin est revenu à Nicolas Batum, présent en équipe de France depuis cinq ans. "C'est historique, a commenté le joueur de Portland. Le basket français attendait ce titre depuis une éternité. C'est la première pour ce sport. C'est génial".

 


 

10:15 - 24/09: La journée d'hier en images

 

Boris-Diaw-et-Flo-Pietrus_full_diapos_large.jpg

 

 

Les-Bleus-et-Francois-Hollande_full_diapos_large.jpg

 

1016534_10151629255132256_1603653502_n.jpg

 

Les-Bleus-a-l-Elysee_full_diapos_large.jpg

 

Boris-Diaw_full_diapos_large.jpg

 

Parker-foule_full_diapos_large.jpg

 

Flo-Pietrus-a-l-Elysee_full_diapos_large.jpg

 

TP-et-son-clan_full_diapos_large.jpg

Toute la famille Parker.

 

 

TP_full_diapos_large.jpg

 

Parker-avec-un-fan_full_diapos_large.jpg

 

 

 

20:14 - 23/09. Fiers! 

8bfce.jpg

Tony Parker et Boris Diaw reçus à l'Elysée par François Hollande 

 

 

19:32 - 23/09. Arrivée à l'Elysée

 L'équipe de France arrive à l'Elysée, résidence du président de la République, dans le VIIIe arrondissement de Paris. La réception avec François Hollande sera brève car plusieurs joueurs doivent ensuite filer sur les plateaux des JT de 20 heures. Pour la soirée, le rendez-vous est fixé à 21 heures au port de Javel dans le XVe arrondissement où les Bleus embarqueront sur une péniche pour une croisière nocturne et sans doute quelque peu arrosée! 

 

 

 19:25 - 23/09. Boris Diaw, un capitaine heureux. 

022ba.jpg

 

 

 

19:17 - 23/09. De la Slovénie à Hollande!

 

 

 

 

19:07 - 23/09. Fin de la conférence de presse express

 Les joueurs ainsi que leur sélectionneur vont maintenant prendre la direction de l'Elysée pour y être reçus par le président de la République François Hollande. Ils se rendront ensuite séparément chacun de leur côté sur différents plateaux TV. Et termineront la soirée dans une célèbre boîte de nuit parisienne.      

 

 

19:05 - 23/09. Collet devant la presse 

 

91a35.jpg

Vincent Collet devant la presse à Paris. 

 

 

 

19:00 - 23/09. Parker absent à la Coupe du monde 2014 ? "Trop tôt"

"Pour l'instant, c'est trop tôt pour parler de ça. Je ne sais pas encore ce que je vais faire. On verra en fin de saison prochaine. Mais j'ai encore faim pour continuer à faire progresser l'équipe de France et pour gagner d'autres titres."

 

 

 

18:58 - 23/09. Trois champions d'Europe!

 

Flo Pietrus, Tony Parker et Boris Diaw #basket #champions pic.twitter.com/4WNUIInbU4

— Franck Ballanger (@FranckBALLANGER) September 23, 2013

 

 

 

 18:58 - 23/09. Piétrus : "On ne réalise toujours pas"

 "On ne réalise toujours pas vraiment ce qu'on a fait. Je suis un peu étonné par tout ce bruit. Les cinq derniers jours, on a fait vibrer la France, tout un pays. Ce qui me marque le plus, c'est vraiment le match contre l'Espagne. Ca a soudé un groupe, un pays. Tout le monde était derrière nous. Même si on était à des milliers de kilomètres, on a vraiment ressenti le soutien."

 

 

18:56 - 23/09. Parker, Diaw et Piétrus, pensiez-vous ne jamais y arriver ? 

Boris Diaw : "Non, c'est ça qui a nous a fait grandir. Comment on en est arriver là, ce sont aussi ces défaites-là. Il y a des victoires et des médailles déjà historiques. Mais après ces défaites, on ne s'est jamais dit qu'on ne reviendrait pas parce qu'il y avait une progression. On essaye à chaque de s'en servir pour progresser. On a toujours su garder ce côté optimiste." 

 

 

18:52 - 23/09. Collet : "J'avais pris ma décision la semaine dernière" 

"La décision (de prolonger mon contrat jusqu'en 2016) a été prise un peu avant, ce n'était pas le bon timing pour l'annoncer. Je n'ai pas attendu qu'on ait gagné pour prendre cette décision. Elle remonte à la semaine dernière."

 

 

 18:51 - 23/09. Diaw : "Un travail de longue haleine" 

"C'est le travail de longue haleine qui a payé. Ca ne s'est pas fait spécialement cette année parce qu'on s'est plus entraînés, parce qu'on a plus travaillé. C'est le travail depuis une décennie qui a porté ses fruits. C'est vrai que la France n'était pas toujours présente dans les grands rendez-vous internationaux. Il a fallu travailler. Il y a eu une progression linéaire. C'est ce travail qui nous rend fiers aujourd'hui."


 

18:51 - 23/09. Piétrus : "Maintenant c'est fait"

 «Il n'y a pas de mot , depuis 2003, toujours ce rêve en tête. Maintenant c'est fait ! Tous les sacrifices ont payé. Je suis vraiment fier, la France du  basket est fière de nous. On a montré vraiment une très belle détermination. Même si on a eu un Championnat en dents de scie, on a montré à partir des quarts qu'on avait une vraie équipe.»

 

 

18:49 - 23/09.  Collet : "Une grande joie"

«C'est un très grand bonheur d'avoir conquis ce titre, surtout après ce qui nous était arrivé au printemps, les nombreuses défections à l'intérieur. Que les joueurs aient su se resouder pour aller chercher les ressources exceptionnelles et battre l'équipe organisatrice, puis l'Espagne qui domine depuis des années et enfin la Lituanie. C'est une grande grande joie qu'on doit savourer à juste titre.»

 

 

18:46 - 23/09. Début de la conférence de presse

Le président Siutat prend la parole «C'est magnifique pour le basket français. J'ai une pensée pour certains joueurs comme Tony Parker, Boris Diaw et Florent Piétrus qui bagarrent depuis une dizaine d'années.»

 

 

18:33 - 23/09

Conférence de presse: les Bleus attendus

 

 

 

18:30 - 23/09. Info traffic

Le périphérique intérieur bouché Un gros accident impliquant six véhicules et une moto s'est produit lundi en fin d'après-midi à hauteur de Saint-Denis en direction de la province. Les forces de l'ordre ont été contraintes de fermer la circulation partiellement, ce qui a créé d'énormes embouteillages sur le périphérique intérieur et empêché une bonne partie des supporters et journalistes de se rendre à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle pour accueillir les champions d'Europe. Mais le bus des étant actuellement en route pour le centre de capitale, il ne devrait plus trop tarder à arriver à l'hôtel où plusieurs joueurs et Vincent Collet vont y donner une conférence de presse.

 

 

18:24 - 23/09

Maman Parker forcément fière La mère de Tony Parker, au micro d'Infosport+ n'a pas raté une miette des ovations réservées à son fils : «Je vis ça souvent quand même avec les finales NBA, mais je sais que pour lui cette victoire pour la France est énorme. Pour Tony, c'est dans ses tripes. Il vit aussi une très belle aventure avec Boris. Il est Français avant tout.»

 

 

18:12 - 23/09

Des Bleus encadrés Le bus des Français poursuit sa route, encadré par les motards de la police et sur une voie réservée. Pas d'embouteillage qui tienne pour les champions d'Europe.

 

 

18:08 - 23/09

02520

Parker au milieu de la foule 

Tony Parker au milieu des supporters à Roissy lors de l'arrivée des Bleus, champions d'Europe, à Roissy. (AFP)

 

 

17:56 - 23/09

Tweet de Nicolas Batum

 

 

17:53 - 23/09

Parker fêté «On se retrouve sur les Champs ce soir», lance Tony Parker, fêté par des drapeaux tricolores. Les supporters en attendant chantent la Marseillaise. Les joueurs, dans le bus, continuent de saluer la foule venue les accueillir. Le bus s'éloigne, et la fête continuera dans un hôtel près de la tour Eiffel avant que l'équipe aille à l'Elysée.

 

 

17:48 - 23/09. Aéroport

Des supporters motivés La sécurité tente de faciliter le trajet des joueurs à travers le hall alors que les supporters jouent des coudes pour une photo, un mot ou un autographe. A l'extérieur, un bus aux couleurs des Bleus les attend. Pas beaucoup de temps pour les Tricolores pour dire un mot aux journalistes. Mickaël Gelabale lâche un : «on commence à réaliser».


 

17:37 - 23/09. Aéroport

Ils sont là ! Les Bleus sont descendus de l'avion et la sécurité les attend dès les premiers pieds posés sur le tarmac de Roissy. Les médias et les supporters sont aussi en place dans le hall pour le premier accueil des champions d'Europe à Paris.

 

 


Retour à l'accueil