2EME-PARTIE-DE-SAISON-2720.JPG

 

Surpris à domicile lors de la première manche des huitièmes de finale de l'Euroligue féminine, Bourges a montré du caractère en allant s'imposer sur le parquet de Cracovie (50-38) et arrache ainsi un match d'appui qui sera disputé ce mercredi à 20H 30 au Palais du Prado. News Basket Bêafrika sera sur place. Le vainqueur accédera donc au Final Eight qui se déroulera à Ekaterinburg en Russie au mois de mars prochain.

 

La médaillée d'argent Olympique Endy Miyem reste confiante avant ce grand rendez-vous dans une déclaration faite sur le site officiel de Bourges Basket.

 

«Il faut y aller. On n'a rien à perdre !» Revenu de l'enfer grâce à sa victoire sur le parquet du Wisla Can Pack vendredi (50-38), Bourges a toutes les cartes en mains pour atteindre le Final 8 de l'Euroligue, avec la réception des Polonaises mercredi (20h30) en match d'appui des play-offs. Après sa défaite du match aller (54-57), sa première cette saison dans sa salle, les chances de voir le champion de France accéder au Final 8 paraissaient bien minces.

 

 «C'est vraiment dommage d'avoir perdu ce match, a reconnu Endéné Miyem sur le site du club. Mais ce n'est jamais fini. On l'a prouvée.» Les coéquipières de Céline Dumerc ont parfaitement réagi en allant s'imposer en Pologne.

 

SAM_0042.JPG

 

«On a eu envie de leur rentrer dedans»

 

«C'est un sursaut d'orgueil. On était dos au mur. Il fallait trouver les ressources nécessaires pour rebondir. On a eu envie de ne pas les laisser souffler et de leur rentrer dedans», a poursuivi l’intérieure berruyère. Ce revers a provoqué pas mal de remous du côté du Wisla, qui s'est séparé de son entraîneur espagnol Jose Hernandez, en place depuis presque quatre saisons. La dynamique est donc en faveur des Françaises. Les joueuses de Valérie Garnier devront surtout veiller à respecter leur adversaire, ce qui n'avait pas forcément été le cas à l'aller, où elles avaient galvaudé une large avance.

 

Charles, le principal danger

 

Il leur faudra surtout contrôler Tina Charles, qui a tourné à 26 points et 13 rebonds de moyenne sur les deux premiers matches. Une joueuses que les Berruyères craignent et respectent. «C'est une des meilleures joueuses du monde ! Elle est très technique, elle connaît tous les mouvements qu'elle maîtrise parfaitement», a indiqué Endy Miyem. «On sait qu'on ne va pas l'empêcher de marquer. Il faudra essayer de diminuer son scoring. La fille qui défendra sur elle doit la couper du ballon. Mais c'est un travail collectif. Toutes les filles devront travailler pour la priver de la balle. Et lui mettre la pression quand elle l’aura en main.» Pas une mince affaire. A Cracovie, l’intérieure américaine avait inscrit 28 des 38 points de son équipe. Une rencontre à suivre en direct sur Sport+ dès 20H 25.

 

 

L'intégralité de l'interview d'Endy Miyem sur le site de Bourges Basket

 

 

 

 

Retour à l'accueil