olivier-martin.JPG

©Droits Réservés à Olivier Martin

 

Bourges 66-59 Cracovie 

 

Avant de recevoir les Polonaises de Cracovie, Bourges n'avait pas droit à l'erreur et devrait s'imposer obligatoirement devant son public au Palais du Prado afin de briser la malédiction du passé. News Basket Bêafrika était sur place.

 

C'est finalement dans une ambiance électrique que Tina Charles (MVP de la WNBA 2012) et ses partenaires se présentent face aux joueuses de Valérie Garnier plus que jamais déterminées à en découdre pour une place au Final Eight d'Ekaterinbourg en Russie.

 

Privé de l'arrière anglaise Johannah Leedham (indisponible pour raison de blessure), Valérie Garnier fait appel à Marissa Coleman déjà décisive en terre polonaise lors de la deuxième manche et ce choix va s'avérer payant car sur la première action de Bourges, c'est l'américaine qui se met en évidence sur un caviar délivré à Endy Miyem avant d'ajouter un joli contre.

 

Alana Beard fait son retour après avoir manquée les deux premières manches et se met de suite en valeur sur un drive coté droit avant de donner un petit avantage à Cracovie grâce à un lay-up (7-4). Mis en difficulté dans les cinq premières minutes du match, Bourges multiplie les mauvais choix et la légendaire Alana Beard profite de l'occasion pour envoyer un missile tomahawk derrière la ligne des trois-points et porte le score à 11-4, mais réponse immédiate de Céline Dumerc qui réduit la marque sur un shoot en tête de raquette. Toujours chaude bouillante, Alana Beard revient à la charge et sanctionne pour calmer les ardeurs du public de Prado avant que Tina Charles enfonce le clou sur un fadeaway en toute finesse.

 

267917_470145603041028_153130828_n.jpg

 

A 51 secondes de la fin du premier quart temps, Valérie Garnier fait tourner son cinq de départ, Stephany Skrba remplace Emmeline Ndongue et Romane Bernies à la place de Marissa Coleman. Sous les multiples sifflets des fans, Bourges revient dans le match grâce à un joli panier d'Endy Miyem dans la peinture sur un rebond offensif (17-11). Auteur de 3/4 aux lancers francs, Romane Bernies redonne un nouveau souffle à Bourges suite à panier de Kresel (19-13). Dans un rythme infernal, Cracovie et Bourges se livre une bataille sans merci, les dangers viennent de partout et la jeune Bernies  fait encore parler de ses qualités techniques sur un lay-up main gauche qui fait lever tout le Prado. Bernies réalise sans doute le match de sa vie, car la jeune rookie du haut de ses 19 ans dégaine un nouveau missile derrière l'arc, le tout dans une ambiance indescriptible. Bourges inflige donc un 8-2 aux polonaises et revient définitivement dans la partie à 2 minutes de la fin du deuxième quart temps (25-23). Bien servi dans la peinture, Tina Charles fait parler de sa puissance athlétique dos au panier face à Emmeline Ndongue et marque sous les sifflets des fans. Mis sous pression par les partenaires de Romane Barnies (7 points), Cracovie n'a pas craqué à la pause et rentre aux vestiaires sur le score de 27-23. Alana Beard (7 points) et Tina Charles (6 points, 7 rebonds) terminent meilleures scoreuses de Cracovie lors de cette première période, tandis que pour Bourges, Miyem et Ndongue cumulent 4 unités et 6 rebonds chacune.

 

2013 02 27 EL Cracovie 138

Romane Bernies du haut de ses 19 ans a été élue MVP de la rencontre

 

De retour des vestiaires, Bourges vient avec de bonnes intentions et c'est le duo Céline Dumerc / Endy Miyem qui s'illustre de la plus belle manière permettant aux tangos de revenir à deux points de Cracovie (29-27), mais la spécialiste des situations compliquées Tina Charles rétorque dans la peinture pour calmer les ardeurs. Endy Miyem bien servi en tête de raquette se met en valeur et ramène de nouveau Bourges dans la rencontre. La médaillée d'argent olympique efficace sur la ligne des lancers francs, permet à son équipe de revenir à la hauteur de Cracovie pour la première fois du match avant que Pauline Krawczyk donne l'avantage à Bourges sur un jump-shoot (36-31). Temps mort demandé par le coach de Cracovie Artur Golansky.

 

555134_10151483548267660_500924814_n.jpg

 

Un choix qui s'est avéré payant, puisque Tina Charles marque deux paniers consécutivement et ramène les polonaises à un point de Bourges (36-35). A 3 minutes de la fin du troisième quart temps, on assiste à un duel Endy Miyem - Tina Charles mais Kresel s'invite dans le débat en envoyant un shoot venu d'ailleurs (42-42). Bourges est bousculé par la meneuse polonaise Paulina Pawlak et se remet entre les mains de Romane Barnies qui stoppe l'hémorragie sur un jump-shoot (44-46). Fin du troisième quart temps et Cracovie reste devant. Tina Charles affiche déjà un double-double (14 points et 13 rebonds). En face, Endy Miyem tient le duel en signant également un double-double (13 points et 11 rebonds).

 

Les 10 dernières minutes de la rencontre vont être palpitante en terme de spectacle, les deux équipes se livrent une bataille de très grande classe et Pawlak dégaine un tir à trois-points pour réveiller le Prado avant que la stratosphérique Endy Miyem (15 points) marque avec la faute. A 5 minutes de la fin, le score est de 52-52 et la tension monte d'intensité au fil des minutes. Romane Bernies revient à la charge pour donner un avantage important à Bourges sur un slalom dont elle seule à le secret, mais Tina Charles répond de suite sur un fadeaway (59-57) à 1.20 minutes de la fin. Quand Alana Beard (11pts, 3pds) marque un 2/3 aux lancers francs, le match se joue désormais à deux possessions. Dans ce registre, l'expérimentée Céline Dumerc ne tremble jamais et envoie Bourges au Final Eight d'Ekaterinbourg pour la première fois depuis 2008. La malédiction est enfin brisée et c'est sous les acclamations des milliers de fans que Endy Miyem (20 points et 14 rebonds) et ses coéquipières quittent le parquet de Prado. Tina Charles (19 points et 16 rebonds) a été de nouveau énorme ce soir mais c'est Bourges qui a eu le dernier mot. Qualification méritée pour les berruyères qui auront cru jusqu'au bout malgré leur première défaite à domicile lors de la première manche. La coache Valérie Garnier a réussi donc son premier pari de la saison car ce n'était pas gagné d'avance. La jeune Bernies signe la meilleure performance de sa jeune carrière en Euroligue grâce à ses 12 points dont 57.1% à aux tirs, 66.7% aux lancers francs en seulement 16 minutes de jeu. Elle a été élue MVP de la rencontre. La meilleure joueuse européenne de l'année Céline Dumerc s'est mis en valeur avec 12 points, 3 passes décisives et 5 rebonds, tandis que Ndongue cumule 4 points et 11 rebonds.

 

 

 

 

Retour à l'accueil