2012-09-03_bayanbasketbasin.jpg

 

L'équipe féminine de Fenerbahçe Ulker, championne de Turquie la saison 2011-2012, a démarrée le lundi dernier les entraînements en vue de la nouvelle saison 2012-2013.

 

Comme chez les hommes, l'équipe féminine a commencée cette période de préparation par des simples exercices de remise en forme, de légers mouvements d'échauffements, de la course et des étirements à la fin. Les tenantes du titre de la TKBL devront patienter encore quelques semaines avant de voir leurs deux coéquipières américaines intégrées le groupe en raison de la Ligue WNBA. En effet, Cappie Pondexter (20.5 ppg)  et Angel McCoughtry (22.3 ppg) qui sont les deux meilleures scoreuses de la WNBA cette saison, rejoindront leurs partenaires du Fenerbahçe Ulker en Octobre prochain. Par contre les deux nouvelles recrues russes Bibrzyck Agnieszka et Anastasiya Verameyenka intégreront l'équipe le 15 Septembre.

 

Pondexter-and-McCoughtry.jpg

 

Comme chaque année, le Fenerbahçe Ulker entamera cette nouvelle saison comme l'une des équipes favorites pour le titre national et celui de l'Euroleague. Grâce à son budget colossal, le club turc peut s'offrir n'importe quelle star de la WBNA à l'image de Diana Taurasi qui a évoluée au Fenerbahçe lors de la saison 2010-2011. Il va falloir aussi compter avec un autre club Istanbuliote, le Galatasaray Istanbul qui chaque année fait aussi partie des sérieuses candidates aux titres de l'Euroleague et de TKBL au vu de son budget équivalent à celui de son rival de tout les temps. Galatasaray possède dans son rang 4 joueuses de la WNBA (Sylvia Fowles, Lindsay Whalen, Ann Wauters et Sancho Little).

 

En face des clubs turcs, il y a les clubs russes réputés aussi d'avoir de gros budget à l'image de UMMC Ekaterimburg qui a misé sur des supers stars américaines très expérimentées comme (Candace Parker, Diana Taurasi, Sue Bird, Deanna Nolan sans oublier la star française Sandrine Gruda).

 

Les clubs français joueront le rôle des outsiders parfaits, car si Bourges Basket reste la valeur sure en Euroleague par rapport à son palmarès, il va falloir se battre pour se qualifier au Final Eight, une mission qui s'annonce très compliquée pour le club Berruyer un peu diminué en raison des départs de certaines joueuses cadres de son effectif en fin de la saison dernière. Difficile de rivaliser avec les gros armadas turcs et russes qui ont des effectifs très riches et doubles par rapport aux équipes françaises. Financièrement, l'écart entre ces clubs turcs-russes et les clubs français sont juste énormes car pour survivre en Euroleague, il faut se donner les moyens, visiblement ce n'est pas le cas côté français.  Bourges devra compter tout de même sur son big four composé de Céline Dumerc, Cathy Joens, Endy Miyem et Emmeline Ndongue. 

 

Les basketteuses de Bourges retrouveront les finalistes sortants de Rivas Madrid et le Spartak Moscou de la meneuse des San Antonio Becky Hammon et de l'intérieure tricolore Isabelle Yakoubou au premier tour de la prochaine Euroligue.

 

Arras figure pour sa part dans le groupe B emmené par les Turques de Fenerbahçe Istanbul alors que Mondeville, le troisième club français engagé, se retrouve dans le groupe C en compagnie des Russes d'Ekaterinbourg et des turques de Galatasaray Istanbul.

 

La saison régulière aura lieu du 17 octobre jusqu'au 6 février. Les cinq premiers de chaque groupe, si l'organisateur du Final 8 en fait partie, se qualifient pour une sorte de huitièmes de finale au meilleur des trois manches. L'organisateur de la finale à huit, prévue fin mars (finale le 24), sera désigné cet automne. A noter que le tenant du titre, le club espagnol de Valence, a mis la clé sous la porte et ne défendra donc pas son trophée.

 

Groupes

 

Groupe A : Rivas Madrid (ESP), Spartak Moscou (RUS), Cracovie (POL), Bourges (FRA), Györ (HUN), Brno (CZE), Tarsus (TUR).

 

Groupe B : Fenerbahce (TUR), Schio (ITA), Kosice (SVK), Orenburg (RUS), Sopron (HUN), Arras (FRA), Targoviste (ROU).

 

Groupe C : Ekaterinbourg (RUS), Galatasaray (TUR), Salamanque (ESP), USK Prague (CZE), Polowice (POL), Mondeville (FRA), Novi Zagreb (CRO).

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil