olympiacos-piraeus-champ-euroleague-2012-13-final-four-lond

Olympiacos Piraeus

 

 

L’équipe… 

 

 

Le Coach : Georgios Bartzokas

 

 

Le Roster : 

 

- Arrières : Acie Law, Vassilis Spanoulis, Sloukas, Mantzaris, Katsivelis, Lojeski

- Ailiers : Petway, Dunston, Perperoglou, Papapetrou, Printezis, AGravanis, Georgakis

- Intérieurs : Mavroeidis, Simmons, Begic

 

 

LA STAR/LES STARS…

 

Vassilis Spanoulis – 31 ans – 1m93 – Arrière

 

A 31 ans, Vassilis Spanoulis est toujours là. Lors de la finale contre le Real Madrid, le 12 mai dernier, le meneur avait réalisé un festival contre les Espagnols pour terminer la rencontre avec 22 points et offrir la victoire aux siens. Elu MVP de l’Euroleague par la même occasion, il devrait une nouvelle fois assumer son statut de leader et fera tout pour mener les siens vers une troisième victoire consécutive. 

 

LE JOUEUR A SUIVRE…

 

Acie Law – 28 ans – 1m90 -  Arrière

 

Véritable détonateur de cette équipe, Acie Law a su apporter toute sa vivacité et sa technique à cette équipe de l’Olympiacos. Présent dans les grands moments, en atteste ses 20 points en finale de l’Euroleague contre le Real Madrid, l’américain devrait cette année apporter un scoring régulier. Son association avec Spanoulis qui a déjà bien marché la saison dernière devrait une nouvelle fois faire des ravages. 

 

 

LE FACTEUR X…

 

Stratos Perperoglou – 29 ans – 2m03 – Ailier

 

Cette année, les équipes adverses de l’Olympiacos devront se méfier tout particulièrement de Perperoglou. Auteur d’une bonne première saison sous les couleurs du club grec, Stratos Perperoglou devrait prendre de plus en plus ses marques au sein de cet effectif au grand dam de ses adversaires. Lors de la finale de l’Euroleague contre Madrid, il avait été l’un des grands artisans (avec 10 points) de la folle remontée de son équipe et faisant preuve d’une adresse diabolique à trois points. Les défenses devront le coller de près sous peine de se faire sanctionner sévèrement …

 

 

IL FAUT S’ATTENDRE À QUOI ?

 

Double tenant du titre, l’Olympiacos est le grand favori de son groupe et de la compétition puisqu’il vise une troisième couronne consécutive. Une non-qualification pour le TOP 16 serait vécue comme un tremblement de terre en Grèce. TOP 16 obligatoire et sans trop de soucis. 

Retour à l'accueil