olympiacos-piraeus-champ-euroleague-2012-13-final-four-lond.jpg

Olympiakos 100-88 Real Madrid

 

L'Euroleague saison 2012-2013 rendait son verdict ce soir et elle l'a rendu de la plus belle des manières. Nous avons assisté à une rencontre exceptionelle ce soir à Londres.

 

C'est parti pour la grande finale de l'Euroleague. Les Grecs essayent de mettre en place leur grosse défense mais les Madrilènes sont beaucoup plus rapides. Les joueurs sont nerveux et ça se ressent sur le terrain. Le Real, sous l'impulsion de Rudy Fernandez commence à développer son jeu rapide. Nikola Mirotic y va de son shoot à 3 points. Premier écart : 13-5 pour les Espagnols. Le jeu rapide des Espagnols met totalement l'Olympiakos en déroute. Sergio Lllul frapee aussi à longue distance. Fernandez y va d'un panier en contre attaque. Les Merengues sont irrésistibles et mènent 27-10 à la fin du premier QT.

 

Le deuxième QT voit les Grecs redevenir plus efficaces, sans Vassilis Spanoulis, resté sur le banc et jusqu'à présent très discret. Les Grecs reserrent la défense, Pero Antic et Kyle Hines commencent à faire du bruit à l'intérieur. Les grecs reviennent à 12 points. Rudy redonne de l'air à Madrid. Mais Stratos  Perperoglou à 3 points met les champions en titre à 9 points. Les fautes commencent à pleuvoir. Acie Law sort de sa boite et marque 5 points de suite. Madrid ne réagit plus et  les Grecs réduisent leur écart à 4 points suite à 3 LF de Kostas Sloukas. 41-37 à la mi-temps.

 

copa-copie-2.jpg

Acie Law est très bon à la  reprise. Mais c'est Vassilis Spanoulis qui est en feu, il commence avec 3 paniers consécutifs alors qu'il était à 0/5 à la mi-temps. Kyle Hines est monstrueux à l'intérieur. Les Grecs ont refait leur retard et mènent de 6 points. Madrid ne mènera plus qu'une fois. Rudy fait ce qu'il peut pour ramener les siens et Madrid avec une défense de zone plus haute arrive a rester dans la course. Marcus Slaughter ramène les Merengues à 2 points. Puis Rudy redonne 1 point d'avance.  Après 3 QT, le score est de 61 partout.

 

Les Grecs vont marquer 39 points lors des 10 dernières minutes. Et prendre une avance définitive. Le Real essaiera de revenir au score mais l'écart reste autour des 7 points grâce malgré un petit coup de chaud de Jaycee Carroll. L'étonnant Giorgi Shermadini donne 8 points d'avance aux siens. Puis le Real explose a nouveau et est largué avec 14 points de retard. L'écart reviendra à 8 points avant ce shoot venu d'ailleurs de Spanoulis a plus de 10 mètres. La fin de match est une succession de fautes et l'Olympiakos l'emporte finalement 100 à 88.

 

vassilis-spanoulis-olympiacos-piraeus-final-four-london-201.jpg

Vassilis Spanoulis élu MVP de la finale pour la deuxième année d'affilée.

 

3 grands hommes pour l'Olympiakos : Acie Law avec 20 points, 5 rebonds, 5 passes et 31 d'évaluation. Kyle Hines termine avec 12 points, 5 rebonds, 3 passes et 3 contres et le MVP de l'Euroleague, Vassilis Spanoulis marque 22 points, tous en 2° mi-temps.

 

Pour Madrid, 21 points pour Rudy, 17 pour Sergio Rodriguez et 14 pour Llull.

 

Avec cette victoire, l'Olympiakos devient la quatirème équipe à faire le doublé depuis l'instauration du Final Four après Milan en 87 et 88, Split en 89-90 et 91 et le Maccabi en 2004 et 2005.

 

Les moments forts en vidéos et en images:

 

 

 

 

 

 

 

 

olympiacos-piraeus-champ-euroleague-2012-13-final--copie-1.jpg

 

vassilis-spanoulis-olympiacos-piraeus-champ-final-four-lond.jpg

 

kyle-hines-olympiacos-piraeus-champ-final-four-london-2013.jpg

 

vassilis-spanoulis-mvp-final-four-olympiacos-piraeus-champ-.jpg

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil