kelvin-rivers.jpg

 

Panathinaïkos 67-79 Khimki (Groupe A)

On pouvait s'y attendre, l'après-Zeljko Obradovic n'est pas de tout repos pour le Panathinaïkos. Les Verts comptent désormais plus de défaites (3) que de victoires (2) et le Khimki fait la belle opération de la soirée.

 

Le Pana avait pourtant démarré idéalement son match derrière un très bon Sofoklis Schortsanitis. L'écart allait même grimper jusqu'à la dizaine d'unité, mais sous l'impulsion du tandem Zoran Planinic/Petteri Koponen, les Russes ne sont pas loin à la pause (41-38).

 

Le Pana perd peu à peu le fil du match, mais tient bon grâce notamment à Roko Ukic. Le Khimki, sentant l'exploit possible, reste concentré et va finalement prendre l'ascendant dans le quatrième quart-temps. Planinic est intenable et Koponen va conclure un 16-1 qui enterre les espoirs de locaux médusés par la tournure des événements. Les Russes s'imposent finalement 79-67, grimpant à la seconde place de leur groupe.

 

Zoran Planinic fut déterminant avec 18pts à 8/15 aux tirs, 6rbds et 3pds, Kresimir Loncar affichant également 14pts et 8rbds.

 

Côté Pana, Roko Ukic marque 13pts et Big Sofo, 12, mais le gros manque est venu de Dimitris Diamantidis qui a peut-être connu la pire soirée d'Euroleague de son existence avec aucune point marqué, 0/7 aux tirs, 4pds mais 5bps pour une évaluation de -5.

 

Les Highlights:

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil