rafaparisweb.jpg

√áa va mieux au Paris-Levallois. A la peine avec trois d√©faites en ouverture du championnat, le club vient de signer un deuxi√®me succ√®s cons√©cutif au Havre (82-85) samedi au terme d‚Äôune troisi√®me prolongation en moins de dix jours. Un param√®tre important au moment de prendre l‚Äôavion pour Valence. Hier, les hommes de¬†Gregor Beugnot¬†avaient d‚Äôailleurs les jambes un peu lourdes. Pour autant, le message reste clair.¬†¬ę Tant qu‚Äôon a une chance de qualification pour le prochain tour, on la jouera √† fond ¬Ľ, lance le coach. Paris-Levallois, qui doit terminer dans les trois premiers de sa poule de six, en a encore une petite. A condition de ne pas perdre ce soir en Espagne contre le deuxi√®me du championnat espagnol et vainqueur de l‚ÄôEurocoupe il y a trois ans.¬†

 

En effet, Valencia possède la mailleure défense et la mailleure attaque de l'Eurocup ainsi que la meilleure défense et la deuxième meilleure attaque de la Liga Endesa. Cela montre à quel point les hommes de Velimir Perasovic sont redoutables et quasi imprenables à domicile. Avec des joueurs cadres comme Romain Sato, Justin Doellman, Rafa Martinez, Serhiy Lishchuk, Sam Van Rossom, Oliver Lafayette et Pau Ribas, Valencia aura à coeur de s'imposer obligatoirement ce soir afin de reprendre leur fauteuil de leader.

 

La 6e journée

 

Ce soir, 20h30 : Valencia (Esp.) - Paris Levallois; 

Demain, 20h30 : Asvel - ULM (All.); Varèse (Ita.) - Ljubljana (Slo.)

 

CLASSEMENT : 

 

1. Ulm, 9 points; 

2. Valence, Ulm, Asvel, Ljubljana, 8 points; 

5. Paris-Levallois, Varèse 6.

 

 

 

Retour à l'accueil