DTN-Eugene-Pehoua-Pelema-Pendant-Interview.jpg

Eugène Pehoua-Pelema avec Max Kouguere en conférence de presse lors de l'Afrobasket 2009 à Tripoli en Lybie.

 

Juste quelques minutes après le verdict du tirage au sort des groupes de l'Afrobasket 2013 à Abidjan, notre rédaction a pris contact avec l'ancien Directeur Technique National des Fauves centrafricains Eugène Pehoua-Pelema (résident actuellement à Maryland aux États-Unis) qui a accepté de répondre à nos différentes questions concernant les ambitions des Bamaras. Eugène Pehoua-Pelema est également un ancien champion d'afrique (1987) avec la sélection nationale centrafricaine avant de participer aux Jeux Olympiques de Séoul en Corée du Sud en 1988. Très expérimenté et ayant une profonde connaissance du basket-ball africain en général, le mentor de Romain Sato reste très ouvert à une proposition venant de la FCBB afin d'assumer pleinement les responsabilités qui sont les sienne.

 

Bonsoir Eugène,

 

Eugène Pehoua-Pelema: "Bonsoir Cyrille"

 

Quelle est ta réaction à propos du tirage au sort de l'Afrobasket 2013, sachant que les Fauves évolueront dans le groupe C au côté de l'Angola, du Mozambique et du Cap Vert...

 

Eugène Pehoua-Pelema: "Je pense que nous sommes dans une Poule abordable mais notre péché mignon est la désorganisation.  Pour peu que l'on soit planifié dans nos actions, que notre préparation se fasse comme celles de toutes les bonnes équipes, que nos joueurs se mettent à la disposition des Bamaras Basket et avec un staff technique expérimenté, nous pouvons envisager un bon résultat.  L'Angola reste notre adversaire le plus coriace de ce premier tour d'autant plus que nous les jouons dès notre premier match que nous avons l'habitude de mal négocier.  Pour autant, nous devrions pas négliger le Cap Vert (Médaille de Bronze en 2007) et le Mozambique qui a beaucoup progressé".

 

Penses-tu que les Bamaras ont les moyens de terminer sur le podium à Abidjan?

 

Eugène:  "L'Afrobasket 2013 va regrouper les meilleures équipes nationales du moment.  Pour être sur le podium nous devons nous donner les moyens et d'arrêter de vivre sur le passé.  Comme je l'ai écrit plus haut, une bonne organisation, une bonne préparation, la disposition de nos meilleurs joueurs et d'un bon staff technique sont la clé de cet objectif.  C'est vrai que notre pays connaît actuellement des difficultés mais je crois profondément que l'équipe nationale de basketball est un symbole de la République et qu'elle aiderait grandement à la cohésion de l'unité nationale et de l'image de notre pays".

 

La centrafrique peut-elle compter sur toi pour ce grand rendez-vous continental?

 

Eugène:  "Je pense que pour ceux qui me connaissent, j'ai toujours répondu présent lorsque j'ai été sollicité; ce fut encore le cas en 2009 à Tripoli   Pour la zone 4, un staff technique a conduit les destinées de notre équipe à Bangui en septembre dernier.  Je n'ai pas été contacté à ce jour par la fédération pour jouer un rôle quelconque, donc je me prononcerai toutefois pas sur ma présence durant l'Afrobasket 2013 à Abidjan.  La Fédération a la responsabilité de faire ce choix".

 

Quel message veux-tu passer à tous les fans qui ne croient plus aux chances des Bamaras?

 

Eugène: "Je comprends leur pessimisme vu que cela fait 26 ans que nous ne sommes plus montés sur le podium d'un Afrobasket, toutefois je suis convaincu qu'avec une bonne organisation nos chances d'y arriver seraient plus grandes.  J'invite les fans à continuer de soutenir les bamaras qui en auront certainement besoin.  Et pour ceux qui peuvent se le permettre, faites le déplacement d'Abidjan qui sera à mon avis le lieu d'un "Afrobasket" relevé".

 

tirage

Un dernier mot sur les autres groupes...Le Nigéria, Tunisie et l'Angola sont les favoris?

 

Eugène: "Je pense que mis à part le groupe B où la Tunisie survolera les débats, les groupes A et D sont relevés.  Les équipes s'y trouvant ont fait leurs preuves par le passé.  Nous allons voir des grandes bagarres lors de cet Afrobasket.  Je ne sais si je parlerai de favoris pour cette édition 2013.  Toutefois en plus de ces 3 équipes précitées, il faudra aussi compter avec le Cameroun, le Sénégal, la Cote D'Ivoire et dans une moindre mesure avec la RCA si elle s'en donne les moyens".

 

Merci d'avoir répondu à nos différentes questions et à très bientôt!

 

Eugène : "Ce fut un plaisir pour moi et je vous remercie de m'avoir donné cette opportunité".

 

 

 

 

Retour à l'accueil