1080114_10152169764802799_166128480_n.jpg

Mené 2-1 dans la série et dos au mur, le Panathinaikos a pris une grande option sur le titre en l’emportant sur le parquet de l'Olympaikos 65-67. Les Greens égalisent ainsi dans la série 2-2. 

 

Encore une fois, le Panathinaikos débute très bien le match et prend les devants rapidement. L'Olympiakos se repose sur Bryant Dunston pour rester dans le match, mais le Panathinaikos repart de l’avant et mène 16-19 au bout de dix minutes. Dans le deuxième quart temps, le Panathinaikos continue à mettre la pression sur l'Olympiakos et reste devant à la mi-temps 30-43. Les reds semblent céder à la pression permettant aux visiteurs de mener de 12 unités 45-57 à la 30ème minute. Les reds résistent dès l’entame du dernier quart et passent un 8-0 avant de revenir à une possession à la 39ème minute 65-66, mais le retour de l'Olympiakos est stoppé par Stéphane Lasme  qui joue bien les fautes et se retrouve sur la ligne des lancers. Le Panathinaikos l'emporte 65-67 dans l’antre de l'Olympaikos. La dernière tentative de Vassilis Spanoulis à 2.5 secondes de la fin ne donne rien et les reds ratent ainsi l'ultime occasion de remporter leur 11e titre à domicile.

 

Stéphane Lasme est le MVP de cette rencontre avec 17 points et 9 rebonds pour 28 d’évaluation. Dimitris Diamantidis inscrit lui 13 points et distribue 6 passes. Pour l’Olympiakos, Bryant Dunston cumule 15 points.

 

Le Panathinaikos est donc à une victoire du titre de champion et peut légitimement espérer décrocher son 34ème titre national dans son Stade Olympique d'OAKA mercredi soir lors de la 5e et dernière manche de la série.

 

Conférence de presse d'après match en direct du Pirée

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil