101532_81_102558_81.jpg

Valencia Basket Club 74-70 Herbalife Gran Canaria

 

Dans l'un des matchs les plus importants de la saison, Valencia a eu raison d'Herbalife Gran Canaria au bout d'une impressionnante bataille défensive. Bousculés en première période et menés de 11 points en début du troisième quart temps, les hommes de Velimir Perasovic ont imposé une défense collective de fer pour revenir dans la partie à l'image de l'infatigable Romain Sato (13 points, 5 rebonds, 2 passes pour 13 d'évaluation en 37 minutes). Face à une équipe d'Herbalife Gran Canaria, sérieuse concurrente au titre, Perasovic a compté sur l'immense expérience de l'ailier centrafricain pour remobiliser ses troupes en panne d'adresse à la pause (29 points seulement inscrits).

 

Face à l'agressivité défensive des visiteurs, Valencia poussé par un public chauffé à bloc, impose un tempo physique tout terrain à plein régime dont lui seul a le secret pour étouffer des adversaires difficiles à cuire. Toujours devant au score avec 3 points d'écart dans le quatrième quart temps, Gran Canaria va finalement connaître un money-time attroce en raison de la cadense de jeu imprimée par les partenaires d'un Oliver Lafayette (9pts dont 3/6 derrière l'arc) sorti du four avec deux missiles tomahawks envoyés derrière la ligne des trois-points avant que Romain Sato enfonce le clou et permet à Valencia de passer devant à 4 minutes de la fin du match.

 

La tête dans le sac, Gran Canaria trouve tout de même le moyen de rester au contact de Valencia par le biais d'Albert Oliver (13 points, 5pds) qui ne renonce pas et met la pression sur le Taronja à chaque possession. Ian Joseph O'Leary (16 points, 5rbds) et Eulis Báez Benjamín (15 points, 6rbds) se montrent également agressifs. Les dernières minutes de la rencontre vont être un moment de haute tension mais Valencia ne craque pas à l'image d'un Justin Doellman (13 points, 10 rebonds,  21 d'éval) au four et au moulin. Envoyés consécutivement sur la ligne des lancers francs, Pau Ribas (14 points dont 6/6 aux LF), Rafa Martinez (9pts) et Serhiy Lischuk (7 points dont 7/8 aux LF) ne tremblent pas et permettent à Valencia de remporter sa 7e victoire d'affilée de la saison en Liga Endesa.

 

Les partenaires de Romain Sato qui ont déjà battus plusieurs records du club cette saison restent à la deuxième place du classement à une seule victoire du Real Madrid (8v, 0d). Défait de justesse (76-75) sur le parquet du FC Barcelone en match d'ouverture, Valencia n'a perdu depuis aucun de ses matchs en Liga Endesa. Un record car seul le Real Madrid a fait mieux jusque là avec ses huit victoires d'affilées. Meilleure défense et deuxième meilleure attaque du championnat espagnol derrière le Real Madrid, Valencia est sans aucun doute l'un des favoris au titre cette saison et l'une des équipes espagnoles les plus athlètiques du moment.

 

La réception du Real Madrid le dimanche 22 décembre pour le compte de la 11e journée de Liga Endesa s'annonce déjà explosive entre les deux équipes au profil très similaire. Le Real aura à coeur de confirmer, tandis que Valencia voudra bien être la première équipe en Europe à faire tomber les merengues qui sont encore invaincus toutes compétitions confondues. Rendez-vous le 22 décembre au Pabellon Municipal Fuente San Luis de Valencia pour ce grand choc au sommet du championnat espagnol.

 

Classement de la Liga Endesa après 8 journées:

 

1. Real Madrid (8-0)

2. Valencia Basket (7-1)

3. Unicaja Malaga (6-2)

4. FC Barcelone (6-2)

5. Herbalife Gran Canaria (5-2)

6. Laboral Kutxa Vitoria (4-3)

7. CAI Zaragoza (4-4)

8. Cajasol Seville (4-4)

9. Tenerife (4-4)

10. UCAM Murcia (3-4)

11. FIATC Joventut (3-5)

12. Gipuzkoa Basket (3-5)

13. Rio Natura Monbus (3-5)

15. Fuenlabrada (3-5)

16. Manresa (3-5)

17. Bilbao Basket (2-6)

18. Estudiantes (2-6)

19. Valladolid (1-7)

 

 

 

 

Retour à l'accueil