peras-y-laso-web.jpg

Le Real Madrid réalisera un périlleux déplacement dimanche prochain à Valencia pour défier son dauphin, invaincu jusque là à domicile en Liga Endesa. L'impressionnante série sans défaite des merengues toutes compétitions confendues pourrait s'arrêter ce week-end en cas d'une 10e victoire consécutive de Valencia.

 

Le dimanche prochain, tous les regards seront tournés vers Valencia où le Real Madrid affrontera les partenaires de Romain Sato dans un match au sommet de la Liga Endesa, comptant pour la 11e journée. Si ce match attire déjà toutes les attentions des observateurs, ce n'est pas par le fruit du hasard, car le Real Madrid et Valencia possèdent jusque là le meilleur bilan du championnat espagnol et qu'une seule victoire les sépare. Très impressionnants en attaque et en défense, les merengues et le taronja ont quasiment tout détruit sur leur passage avec des victoires souvent écrasantes et spectaculaires en Liga Endesa contre des adversaires habitués du Top 16 de l'Euroleague.

 

tumblr_mndg3kT4ur1qfwcppo1_500.jpg

Dans le jeu et sur le plan tactique, les deux équipes affichent les mêmes forces et atouts, tant en attaque avec des scoreurs dans l'âme et des défenseurs confirmés au niveau européen et international. Cette identité  de jeu similaire est symbolisée par deux hommes pas comme les autres. Deux entraîneurs et anciens joueurs de la Liga Endesa, le croate Velimir Perasovic pour Valencia et Pablo Laso pour le Real Madrid. Rigoureux sur le plan tactique, les deux coachs ont réussi en ce début de saison non seulement à faire de leurs équipes une vraie machine à scorer, mais aussi une défense redoutable et difficile à cuire  en s'appuyant sur des élements très expérimentés formant l'un des meilleurs duo de la liga à savoir Romain Sato/Justin Doellman et Rudy Fernandez /Nikola Mirotic. Tous les observateurs et spécialistes sont unanimes sur ce point. Valencia et le Real Madrid n'ont jamais été aussi forts par le passé avec une culture de jeu  identique.  Très rapides et super athlétiques, le Real et Valencia aiment courir en étouffant souvent leurs adversaires dès les premières minutes de la rencontre. Ce sera très interessant de savoir comment les deux sérieux prétendants au titre se comporteront dès le premier quart de cette rencontre. Doté chacun d'un roster de qualité avec des joueurs très talentueux dont la moyenne d'âge ne dépasse pas 25 ans, les deux adversaires livreront sans doute l'une des plus belles batailles de la saison ce dimanche dans un Pabellón Municipal Fuente de San Luis à guichet fermé.

 

Des points communs entre les deux entraîneurs

 

Velimir Perasovic (48 an, 1.96 m) et Pablo Laso (46 ans, 1.78 m) se connaissent parfaitement bien, car en tant que joueur, ils ont remporté leur premier titre de Copa del Rei ensemble sous les couleurs de Vitoria en 1995. Il faut noter également que de 2004 à 2005, Pablo Laso a été entraîneur de Valencia donc il connait bien la maison. Cela promet déjà une belle bataille tactique.

 

Valencia - Real Madrid, c'est aussi un duel des stars à tous les postes

 

Valencia - Cinq de départ: Romain Sato, Justin Doellman, Rafa Martinez, Serhiy LishchukSam Van Rossom

Banc: Oliver Lafayette, Bojan Dubljevic, Pau Ribas et Juan Jose Triguero

Absents: Pablo Aguilar, Vladimir Lucic, Lubos Barton.

 

Real Madrid: Cinq de départ: Rudy Fernandez, Nikola Mirotic, Sergio Llull, Sergio Rodriguez, Ionis Bourousis

Banc: Marcus Slaughter, Dontaye Draper, Jaycee Carroll, Felipe Reyes, Tremmell DardenSalah Mejri

Absents: 0

 

satodoellmancocacolaweb.jpg

Valencia (9-1) réussira t-il à mettre fin à la longue série du Real Madrid?

 

Deuxième au classement avec un excellent bilan de 9 victoires d'affilées pour une seule défaite concédée sur le parquet du FC Barcelone (76-75) lors de l'ouverture, Valencia est jusque là invaincu à domicile en Liga Endesa. Deuxième meilleure attaque du championnat derrière le Real avec une moyenne de 87.3 points inscrits par match pour une évaluation globale de 105.5, Valencia n'a rien d'un outsider et aura à coeur de stopper la belle série des merengues invaincus toutes compétitions confondues. Souvent privés de ses joueurs importants pour raison de blessure depuis le début de la saison, Valencia s'est toujours montré concurrent, en allant même s'imposer à Malaga puis à Vitoria. Face à l'armada d'une équipe madrilène redoutable dans tous les quatre coins du parquet avec un banc à taille XXL, la mission s'annonce rude, mais pas impossible, car les hommes de Perasovic ont été jusque là les seuls à avoir battu le Real depuis le début de la pré-saison. Même si cette victoire a été obtenue en absence du trio de la Roja, Rudy Fernandez-Sergio Llull-Sergio Rodriguez (présents lors de l'Eurobasket 2013), cela pourrait être un avantage psychologique pour les coéquipiers de Rafa Martinez.

Une chose est certaine, ce match s'annonce déjà palpitant et explosif, l'équipe qui remportera, sera champion d'Automne.

 

News Basket Bêafrika aura l'honneur d'être présent à Valencia afin de vous faire vivre ce match tant attendu. Rendez-vous le dimanche prochain dès 19h 00 en direct de Pabellón Municipal Fuente de San Luis.

 

102088_81_69202_81.jpg

45d.jpg

 

 

 

Retour à l'accueil