108514_81_111967_81.jpg

Les Merengues ont eu jusqu'à 12 points de retard dans le match et sont à 1-0 dans la série grâce à un grand Mirotic (16 points, 8 rebonds et 28 d'évaluation).

 

98-93 : Le Real s'offre une remontée et une victoire en prolongation face à l'Unicaja Malaga

 

Le départ du Real Madrid dans ces demi-finales a commencé avec une anecdote. Le chronomètre situé sur l'un des paniers est devenu le protagoniste d'un premier quart temps qui a duré 48 minutes, avec deux arrêts, à la 13ème seconde avec un 2-0 pour le Real, et à la 5ème minute avec un 6-14 en faveur de l'Unicaja. Les visiteurs sont sortis vainqueurs de cette période grâce au contrôle du rebond par Vazquez et Medley, ainsi qu'une attaque marquant sur des transitions rapides. Un trois-point de Toolson dès la reprise faisait gonfler le 7-0 pour établir un avantage de 6-17 à la 6ème.

 

Point d'inflexion madridista

 

Les Blancs se réveillaient alors avec une défense plus agressive emmenée par un grand Mirotic (13 d'évaluation), de quoi leur permettre de revenir et de déployer un meilleur jeu offensif. Darden, très actif face au cercle (7 points) et le même ailier-fort (7 également) rendaient un 11-2 à l'Unicaja pourne se trouver plus qu'à un point (20-21, 10ème).

 

Le match était définitivement lancé dans le second quart. L'Unicaja faisait la différence lors des premières minutes avec un bon Calloway (10 points dans ce quart), et surtout avec une réussite spectaculaire au tir primé. De quoi leur offrir une avance jamais inférieure à sept points. A coup de trois-point (5), les Andalous confortaient leur avantage face à un Real plus volontaire qu'adroit (2/10 à trois-point). Seules la sérénité du Chacho et l'intensité de Reyes (8 points et 2 rebonds offensifs) faisaient face au bon quart d'un Unicaja très inspiré en attaque avec 31 points (41-52, 20ème).

 

"CINQ JOUEURS DU REAL MADRID ONT DEPASSE LA DIZAINE DE POINTS."

 

108511_81_111964_81.jpg

Le début de troisième quart ne sentait toujours pas bon pour le Real. Vazquez offrait un +12 aux hommes de Plaza à la 22ème après deux tentatives téméraires de Rudy et Mirotic de réduire l'écart (45-57). Cependant, les locaux gagnaient en intensité derrière et commençaient à rentrer des shoots. Darden et Llull, les deux meilleurs jusque là, ainsi que Bourousis rentraient même des trois-points. Un alley-oop de Rudy pour un dunk de Slaughter les remettait totalement dans la rencontre avec un 13-3 (58-60, 27ème). Toolson et Granger répondaient alors avec deux tirs primés pour garder une avance minimum à l'approche du dernier quart (67-68, 30ème).

 

Les imprécisions marquaient les premières minutes d'une dernière période très intense durant lesquelles aucune des deux équipes n'arrivaient à prendre l'initiative à son compte. Le Real prenait alors les choses en main. Après trois minutes sans marquer et une grosse défense sur chaque action, il signait une folle remontée grâce à un énorme travail de Slaughter sous le cercle et au talent de sa paire offensive Rudy-Sergio Rodriguez. De quoi mettre à mal la meilleure défense des playoffs (81-76, 38ème).

 

Mais le rythme du match allait encore changer. L'Unicaja réagissait par Vazquez et Toolson et égalisait à 81 partout à une minute de la fin. Suarez empêchait une réalisation de Llull à 18 secondes du terme et le Chacho ne trouvait pas le chemin du panier sur le dernier tir. 83-83 et une prolongation à venir.

 

Au bon vouloir de Mirotic

 

Satellite.jpg

Le Real n'avait alors jamais cessé de croire en la victoire. Et il le montrait en prolongation. Mirotic prenait les commandes de l'équipe. Ses 8 points, dont deux tirs primés, offraient un +5 aux siens, de l'or à deux minutes de la fin (94-89). L'Unicaja tentait le tout pour le tout et ne devait rendre les armes qu'à 20 secondes du buzzer sur une grande défense blanche qui volait le ballon à Granger sur la dernière action de la rencontre (98-93, 45ème).

 

REAL MADRID 98 (20+21+26+16+15) : Llull (18), Rudy (12), Darden (12), Mirotic (16) et Bourousis (8) -cinq initial- Carroll (1), Sergio Rodríguez (15), Reyes (8), Díez (0), Slaughter (8), Mejri (-) et Martín (-).

 

UNICAJA DE MALAGA 93 (21+31+16+15+10) : Granger (11), Toolson (13), Suárez (9), Caner-Medley (9) et Vázquez (17) -cinq initial- Calloway (13), Sabonis (-), Vidal (-), Kuzminskas (6), Hettsheimeir (2), Urtasun (9) et Stimac (4).

 

 

 

Retour à l'accueil