108855_81_69800_81.jpg

93-98 : Le Real Madrid cède son avantage du terrain en finale

 

Deux quarts, le premier et le dernier, ont empêché les hommes de Laso à prendre le premier point d'une série où Barcelone prend les devants (0-1). Dans 48 heures, ils chercheront à égaliser au Palacio.

 

Le Real Madrid devra remonter la pente s'il souhaite être champion de Liga après être tombé face à Barcelone lors de la première rencontre de la finale disputé au Palacio de los Deportes. Les hommes de Laso se sont repris après un début complètement raté avec deux grands quarts-temps. Mais le manque de paniers dans les moments décisifs les a délaissé de la victoire. Désormais il faut penser à la seconde manche dès ce samedi pour égaliser la série. Rudy a été le plus en vue des Madridistas avec 16 points, 8 rebonds et 7 passes.

 

La finale commençait avec la meilleure version du Barça. Un 0-7 dès les deux premières minutes, avec cinq points de Nachbar, permettait aux Blaugranas de gérer le tempo. Le manque d'adresse madridista (premier trois-point à la 8ème) et la bagarre perdue au rebond défensif face à un grand Tomic sous le cercle (sept points sur deuxième chance) condamnaient les Blancs à se remobiliser dans un quart qui a duré près d'une demi-heure à cause d'une panne d'électricité (16-23, 10ème).

 

Carroll donne de l'air au Real

 

Le bon travail catalan prenait du plomb dans l'aile suite à la première embellie locale. Cela a duré trois minutes. De la 11ème à la 13ème, la rentrée de l'arrière américain transformait son équipe. Ni Oleson ni Navarro ne pouvaient le freiner et avec sept points il menait le 11-4 qui offrait l'égalisation. Cependant, le Real ne s'accommodait toujours pas à la défense d'un adversaire très efficace avec Navarro, Arbines et Tomic. Le Barça répondait donc avec un 0-9 pour reprendre les commandes (33-44, 18ème).

 

 

"LE REAL MADRID A ÉGALÉ BARCELONE À L'ÉVALUATION (102)."

 

Le Real s'en remettait à la devise "Croire, se battre et gagner" qui se lisait sur les maillots qu'ont reçu les plus de 13 000 Madridistas qui ont rempli le Palacio. Entre la fin de la première mi-temps et le troisième quart, il pratiquait son meilleur basket. Il répondait au rebond, faisait courir le ballon et, surtout, rentrait enfin ses trois-points : quatre dans cette période.

 

Un 34-20 grâce à Rudy (14 points), Llull, Darden et Bourousis (10 points chacun) donnait au Real son premier avantage du match à la 27ème (67-64). Les hommes de Laso avaient changé le rythme de la rencontre grâce à deux quarts spectaculaires à la marque (28 et 29). Sans le grand match de Nachbar (17 points) et l'entrée de Huertas, l'écart aurait été plus grand à la fin du troisième acte (73-70, 30ème).

 

Le Real n'a pu revenir

 

108831 81 69777 81

Les dix dernières minutes commençaient par un échange de tirs primés alors que l'égalité se faisait jusqu'au coup de sifflet final. Sergio Rodriguez et les bonnes minutes de Mejri dans la peinture (8 points) contraient la paire Lampe-Tomic (84-85, 36ème). Mais le Barça gérait mieux les instants décisifs. Avec un Navarro adroit depuis la ligne à trois-point, il prenait une avance de quatre points.

 

Les Blancs cherchaient la solution avec ses tirs primés. Llull, Bourousis et Rudy ne trouvaient pas le chemin du panier et les Blaugranas concluaient leur victoire depuis la ligne des lancers (93-98, 40ème). Dans 48 heures, seconde manche au Palacio.

 

Fiche technique :


REAL MADRID 93 (16+28+29+20) : Llull (12), Rudy (16), Darden (10), Mirotic (4) et Bourousis (10) --cinq majeur--; Reyes (6), Sergio Rodríguez (16), Mejri (8), Slaughter (2) et Carroll (9).

 

F. C. BARCELONE 98 (23+25+22+28) : Huertas (12), Navarro (14), Papanikolau (6), Nachbar (17) et Tomic (17) –cinq majeur--; Sada (2), Oleson (5), Abrines (7), Lorbek (5), Dorsey (5) et Lampe (8).

 

 

 

Retour à l'accueil