109010_81_1178341_81.jpg

Le Real Madrid battu par le Barça 94-79 dans le troisième match de la série.

 

Les Blancs sont tombés au Palacio lors d'un troisième match marqué par l'adresse à trois-point des Catalans, qui prennent les devants 2-1 en finale.

Le Real Madrid devra gagner les deux dernières rencontres s'il souhaite remporter une nouvelle fois le titre de champion de Liga. Les hommes de Laso, qui n'ont jamais baissé les bras, n'ont rien pu faire face à un Barcelone plus qu'inspiré depuis les 6,75m. Bourousis (13 points et 5 rebonds) et Carroll (13 points et 8 rebonds) ont été les plus en vue du côté des Blancs. Jeudi ils devront affronter le premier match à la vie à la mort. S'ils l'emportent, il y aura une cinquième match à Madrid.

Les débuts ont été fulgurants dans le Palau. Barcelone prenait le contrôle du match grâce à un spectaculaire 5/5 à trois-point lors des sept premières minutes - trois de Nachbar et deux de Navarro (9 points chacun). Le Real, moins inspiré à l'extérieur, avait alors recourt aux pénétrations de Llull (7 points) et à un énorme Bourousis (9 points) pour rester dans le sillage blaugrana dans un premier quart où il ne se trouvait pas en défense (31-20, 10ème).

109037_81_1178360_81.jpg
L'adresse locale depuis le périmètre marquait toujours le rythme de jeu de ce second quart-temps. Oleson se chargeait de creuser l'avantage de son équipe avec trois nouveaux tirs primés sans faute. A la 15ème, l'avance était de 40-26. Cependant, les visiteurs ne se désunissaient pas et réagissaient avec leurs meilleures minutes.

Carroll a apporté de la fraîcheur depuis le banc

Le changement d'attitude en défense, avec une zone qui gênait considérablement Barcelone, et de meilleures décisions en attaque permettaient au Real de se rapprocher à sept points grâce à un 5-12 (45-38). Carroll et Llull étaient les hommes de ce retour. Mais face à une équipe en feu, auteur d'un 10/14 à trois-point à la pause après deux nouveaux de Lampe, il y avait encore du travail (52-40, 20ème).


"LE REAL MADRID A SEULEMENT INSCRIT 6 TROIS-POINTS FACE AUX 16 DE SON ADVERSAIRE."

La donne ne changeait pas à la reprise. Barcelone vivait confortablement de ses intraitables trois-points. Il en inscrivait ainsi quatre de plus dans la troisième période en grande partie grâce à Papanikolau (71-55, 27ème). Les Blancs, dont l'attitude restait exemplaire malgré la situation mal embarquée, en appelaient à leur orgueil et aux points de Mirotic (11) pour ne pas perdre le fil du match. Une entreprise des plus compromises face à un Barcelone qui rentrait presque tous ses shoots (80-63, 30ème).

 

109034_81_1178357_81.jpg
Avec une rencontre presque remportée par les locaux, la fin de match devenait un échange de paniers. Barcelone, comme à son habitude à trois-point pour un total de 16, et le Real Madrid pensaient déjà à la prochaine bataille (94-79, 40ème). Une nouvelle fois, le premier quart avait marqué la rencontre, comme lors de deux matchs précédents. Les hommes de Pascual prennent les commandes, mais le Real Madrid n'en a que faire. Le quatrième match, jeudi, sera sa grande finale.

Fiche technique :

 
F. C. BARCELONE 94 (31+21+28+14) : Huertas (12), Navarro (19), Papanikolau (12), Nachbar (14) et Tomic (6) –cinq majeur--; Pullen (-), Sada (2), Oleson (15), Abrines (0), Lorbek (2), Dorsey (4) et Lampe (8).


REAL MADRID 79 (20+20+23+16) : Llull (15), Rudy (7), Darden (0), Mirotic (11) et Bourousis (13) --cinq majeur--; Reyes (2), Sergio Rodríguez (9), Díez (0), Mejri (4), Slaughter (5), Carroll (13) et Draper (-).

 

 


Retour à l'accueil