20120628_jel_sl8_258_extra_large.jpg

 

Pourtant très actif des deux côtés du terrain, Jeff Green, revenu avec les Celtics après une absence d’un an, due à un problème cardiaque, manque encore de régularité. Capable d’être un joueur très athlétique, il arrive aussi à l’ailier d’avoir quelques passages à vide, durant lesquels Green ne semble plus trop savoir où se placer sur le terrain, s’effaçant au profit des autres joueurs. Doc Rivers a bien sûr noté tout cela, et s’est exprimé à ce propos hier soir, avant le match contre Philadelphie auprès de CSN New England :

 

« Il est parfois difficile d’être agressif dans notre équipe. Quand vous êtes nouveau, et que vous voyez Kevin Garnett et Rajon Rondo à côté de vous, vous vous sentez presque obligés de vous effacer. Chaque nouveau gars qui est arrivé ici, vétérans y compris, ont eu à faire face à ce problème. [...] Parfois, c’est juste que vous êtes le genre de joueur qui joue pour les autres et compte beaucoup sur eux. Ce n’est pas mal non plus. Aussi bon que Jeff Green peut être, il peut parfois tomber dans cette catégorie en s’en remettant aux autres gars. Nous essayons de le convaincre de temps en temps, qu’il est capable d’être le meilleur joueur sur le terrain. Jeff joue pour l’équipe, et je pense qu’il est capable de plus que seulement s’en remettre à ce rôle. Mais pour l’instant, nous faisons avec. »

 

Message compris apparemment pour le joueur, qui avec 12 points (dont un dunk présent dans le top 5 de la nuit), 10 rebonds et 4 contres s’est montré l’un des Celtics les plus actifs hier soir, malgré la défaite face aux Sixers.

 

 

Retour Ă  l'accueil