071114 BlattCavs

David Blatt sur LeBron James: "On va travailler à merveille". Beaucoup d'observateurs pensent déjà que le couple Blatt-James peut réaliser de grandes choses à Cleveland, à savoir offrir le premier titre NBA à la franchise de l'Ohio.. Blatt est considéré comme étant l'un des meilleurs entraîneurs en europe, après avoir réalisé un triplé la saison dernière avec le club israélien du Maccabi Tel-Aviv (Euroleague, Coupe d'Israél et championnat national). Il faut noter que l'américano-isralien a également remporté la médaille de bronze olympique en 2012 à Londres en tant qu'entraîneur-chef de la Russie. Auparvant en 2007, il a été sacré champion d'europe avec la Russie. En europe, Blatt possède l'un des meilleurs CV, mais désormais c'est avec LeBron James et Kyrie Irving qu'il va tenter d'écrire une nouvelle page d'histoire.

 

LAS VEGAS - David Blatt, le nouvel entraîneur-chef des Cavaliers de Cleveland, s'est trouvé entourer par les médias lors de la NBA Summer League aujourd'hui, tous désireux de connaître sa réaction à la décision de LeBron James pour revenir à Cleveland. Regardez la vidéo ci-dessus comment Blatt témoigne son émotion, comment il a découvert et ce que cela signifie pour entraîner un joueur comme LeBron.

 

 

Interrogé sur la question de dirger le "King James", l'ancien coach du Maccabi Tel-Aviv, champion de l'Euroleague 2014 s'est montré enthousiaste à l'idée de coacher LeBron James.

 

"Evidemment, je vais travailler avec un grand, grand joueur", a déclaré Blatt après la victoire 70-68 des Cavs au Summer League, "et l'un des grands joueurs de tous les temps. Mais il est un joueur de basket-ball et je suis un entraîneur de basket-ball et nous allons travailler ensemble à merveille. "

 

Milwaukee Bucks – Cleveland Cavaliers : 68-70

 

Et nous y voilà au plat de résistance… Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce Cavs-Bucks (qui l’aurait cru il y a quelques mois ?) aura tenu toutes ses promesses… Pour commencer, les vannes du jour : Matthew Dellavedova pas si loin que ça d’un triple double avec 13 points, 9 rebonds et 6 assists et un Anthony Bennett très affûté (si, si) qui finit la rencontre avec 15 points, 7 prises et quelques tomars bien puissants mais 130 fautes (8 en fait…). Pour ceux que l’on attendait un peu plus, c’est pas mal non-plus. Andrew Wiggins aura démarré sa carrière chez les grands en se crossant tout seul sur sa première possession mais termine son baptême du feu avec 18 points (à 7/18 dont 1/8 de loin). Côté Milwaukee, Jabari Parker aura tenu son rang avec 17 points à 5/11, 9 rebonds et un bagage technique et athlétique semblable à ce qu’on attendait, c’est à dire monstrueux. Mais le grand bonhomme côté Bucks aura été ce bon Giannis Antetokounmpo, hallucinant de verticalité et d’explosivité avec ses grandes mains… Le duo qu’il formera cette saison avec le n°2 de la draft s’annonce bien sexy et si Jason Kidd arrive à huiler ses 2 poulains avec le reste du roster, ces Bucks-là devraient chatouiller plus d’une franchise à partir de cet automne… Ah oui, le score ? 70-68 pour les Cavs qui sont donc désormais invaincus sous l’ère LeBron…

 

 

 

 

Retour à l'accueil