5762318-8590560.jpg

Face à l’équipe championne d’Afrique en titre, la Tunisie, les « lions » ont livré dimanche un match héroïque avant de s’incliner (53-49). 

 

Ils ont pêché par manque de concentration, selon Sir Parfait Adjivon, coach adjoint de l’équipe. «Je pense que l’équipe a manqué de concentration par moment. Nous avons suivi les Tunisiens dans leur jeu. Ils ont essayé d’énerver les joueurs en commettant des fautes et en les provoquant durant tout le match et ils ont finalement réussi. Mais, nous allons corriger tout cela avant d’entrer dans la compétition. L’essentiel est que nous avons pu redonner une âme à cette équipe et que le bilan est assez significatif. Et nous en saurons un peu plus après le tournoi du Burkina Faso», souligne-t-il. 

 

Pourtant, les « lions » ont dominé les trois premiers quarts temps (17-13, 30-26, 43-38), avant de sombrer dans les maladresses et l’énervement. Ils multiplient les fautes et les pertes de balle. Pendant ce moment, les Tunisiens ont fini de faire leur retard (47-47) à 6mn de la fin. Ils mènent de deux points (49-47) à 3mn 15’ de la fin du 4e quart temps. 

Bénéficiant d’une double faute technique, les champions d’Afrique s’imposent (53-49) et remportent le tournoi de Dakar. Interpellé à la fin du match, l’entraîneur tunisien Telatli Adel a analysé la prestation des deux équipes. «C’était une rencontre de haute facture. Les deux équipes ont montré qu’il faut compter sur elles à Abidjan. Nous allons pour défendre notre titre, tandis que le Sénégal veut reconquérir l’Afrique. Je pense que la sélection sénégalaise peut faire un bon tournoi si le staff apporte les correctifs nécessaires»

 

Les « lions » s’envolent demain pour Ouagadougou, où ils doivent prendre part à un tournoi de trois jours. 

 

 

 

Retour à l'accueil