292644_309092515831645_693685745_n.jpg

L'ancienne star sénégalaise du FC Barcelone Boniface Ndong à Istanbul lors de sa deuxième participation au Final Four de l'Euroleague en mai 2012. Il est l'un des deux joueurs africains de l'histoire avec le centrafricain Romain Sato ayant remportés le plus prestigieux des trophées européens.

 

Le manager général de l’Equipe nationale Sénégalaise et ancien champion de l'Euroleague avec le FC Barcelone est très amer. Après une semaine de préparation à Dakar en vue de la Coupe du Monde espagnole, Boniface Ndong n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer l’amateurisme des autorités sénégalaises. «Au Sénégal, on a un grand problème. On fait tout en retard.

 

On attend le ministre depuis quarante minutes, il n’est toujours pas là (Matar Bâ a accusé un gros retard). Comme d’habitude, on est retard sur tout. Toutes les choses qui devaient être faites depuis longtemps ne l’ont toujours pas été. C’est un mal sénégalais», peste-t-il, en marge de l’open-press organisé hier à l’hôtel les Almadies où logent les Lions.

 

A une semaine du départ de l’équipe pour Malaga, les incertitudes donc demeurent. «Rien n’est confirmé jusqu’à présent pour la deuxième phase. Les paiements de l’hôtel de Malaga n’ont pas été faits. Les visas n’ont plus. On est toujours là à attendre la dernière minute pour essayer de tout régler en même temps», se désole Boniface Ndong, qui avoue n’être nullement surpris par la tournure des évènements : «Il y a quatre mois, j’ai eu une réunion (avec les responsables du basket), et je leur avais dit de tout faire pour éviter ce genre de choses.» 

 

Quid de l’argument avancé, avec comme motif le remaniement opéré au ministère des Sports ? Boniface Ndong estime que «cela n’est pas suffisant». Par contre, l’ancien international se félicite du stage de Dakar, entamé depuis la semaine dernière. «Sur la phase de Dakar, tout est ok. Les joueurs sont venus à l’heure. Tout est bien à l’hôtel. Il n’y a rien à dire sur la première phase de préparation. Ce n’est que la deuxième phase qui pose problème», regrette-t-il. 

 

afrobasket2013_sn-rwanda.jpg

«Je ne dors plus depuis quelques jours»

 

Après s’être porté garant au nom du Sénégal concernant la réservation de l’équipe à Malaga, l’ancien joueur de Barcelone prévient que si rien n’est réglé dans les meilleurs délais, il sera contraint de payer les pots cassés. «Je ne dors plus depuis quelques jours parce que c’est moi qui ai pris les engagements. S’il n’y a pas de matchs amicaux, je devrais également payer les assurances. Les organisateurs sont en ce moment inquiets», avertit Boniface Ndong.  

 

Interpellé sur la question, le nouveau ministre des Sports, Matar Bâ, qui est venu rendre visite aux joueurs à l’hôtel, a tenté de calmer le jeu en promettant que «toutes les questions seront traitées avec toute la diligence qu’il faut avec les personnes concernées».

 

 


Retour à l'accueil