Z_20120520-161120-1.jpg

Arras bat Bourges 64-58

 

Le miracle d'Olympiacos Pirée lors du Final Four d'Istanbul poursuit sa route, après le sacre de Chelsea hier face au Bayern de Munich en finale de la Ligue des Champions, un autre miracle vient de se produire avec Arras qui a vaincu l'archi favori Bourges Basket en finale de la coupe de France.

 

Personne ne pouvait imaginer un tel scénario, ni personne ne pouvait miser sur Olympiacos en finale de l'Euroleague face au CSKA Moscou avec tout son armada, mais au final, le miracle Grec s'était produit dans l'arena Sinan Erdem d'Istanbul devant plus de 25 000 fans sans compter les téléspectateurs partout dans le monde qui ont eu l'honneur d'être témoin de l'histoire.

 

En sachant que le parcours des Bleues de Chelsea en est l'une des illustrations que tout ne se joue pas sur le papier, car comme Olympiacos, personne ne pouvait imaginer Chelsea gagner ce trophée de Ligue des Champions mais ils l'ont pourtant fait hier soir face a un  Bayern archi favori.

 

En gros, Bourges Basket avait la chance d'être bien averti avant cette confrontation avec les Arrageois en finale de la coupe de France. Le favori existe que sur le papier mais la réalité du terrain est tout autre, raison pour laquelle la concentration est incontournable pendant les 40 minutes de jeu.

 

Comme le CSKA Moscou, Bourges Basket avait pourtant fait le plus dur en prenant la commande du match dès les premières minutes de jeu avec une bonne agressivité défensive, ce qui leur avait permis de mener à la pause sur le score de 33-24. Comme avait prevenu le commentateur de Sport+ David COZETTE, rien est encore joué à ce moment précis, avant d'ajouter: "Tout peut arriver dans ce match car l'on se souvient encore du coup de tonnerre d'Olympiacos face au CSKA Moscou en finale de l'Euroleague"

 

 

Nous vous proposons de suivre le résumé du match:

Après le coup d'envoi fictif donné par la Marraine de la LFB Shirley Souagnon, les Berruyères montrent immédiatement qu'elles ne sont pas venues à Bercy pour rigoler. Cathy Joens fait parler la poudre à 6m75, l'Américaine transperce le filet par trois fois (14-6, 4'). Bourges prend rapidement 10 points d'avance, les Arrageoises manquent clairement de rythme après plus d'un mois sans compétition (17-6, 6'). Insolentes d'adresse, les Tango s'envolent (26-13, 10').

 

Sabrina Reghaissia initie une timide révolte arrageoise avec un tir longue distance. Contrairement au premier quart-temps, Bourges a plus de mal à trouver la cible. Peu de paniers sont marqués, la promenade des Tango se poursuit (31-16, 15'). Krissy Bade réveille les 600 supporters venus du Pas-de-Calais avec deux paniers primés. Sur un dernier rush de Gabriella Marginean, Arras réapparaît dans le rétroviseur berruyer (33-24 à la mi-temps).

 

La pause a fait du bien à Bourges et notamment Endy Miyem. L'internationale tricolore est dans tous les bons coups, que ce soit en attaque ou en défense. Elle permet à son équipe de reprendre ses distances (39-26, 25'). Céline Dumerc ne manque pas l'occasion en contre-attaque, on voit mal comment Arras pourrait refaire son retard (45-28, 27'). Deux paniers longue distance de Reghaissia et Marginean avant la sirène entretiennent la flamme rose (52-41, 30').

 

Le chronomètre défile et aucune des deux formations ne trouve le chemin du panier. Le temps joue en faveur des Berruyères. La Roumaine Marginean trouve la faille pour mettre les siennes à -10 puis Sabrina Reghaissia fait lever Bercy, Arras n'est pas mort (53-48 à 5' de la fin). Le Champion de France LFB 2012 est méconnaissable, les Arrageoises sont euphoriques (54-52, 36'). Deux contres monstrueux de Jennifer Digbeu permettent à Bourges de résister à la vague rose. Le tableau affiche 40 secondes à jouer quand Reghaissia score à 6m75, Arras est devant pour la première fois du match (57-59). Les filles de Thibaut Petit ne tremblent pas aux lancers-francs. Pour la première fois de son histoire, Arras remporte la Coupe de France.

 

Dans une finale complètement folle, Arras a remporté la Coupe de France féminine. Après avoir compté 18 unités de retard, les partenaires de Sabrina Reghaissia (19 points), MVP du match, ont fait plier Bourges grâce à un dernier quart-temps de feu. Cette victoire vient éclairer la saison en demi-teinte des Arrageoises.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil