14-mnt-0820-gay-800.jpg

La sélection américaine a donné la leçon à la République Dominicaine la nuit dernière, à New York, pour son deuxième match de préparation en vue de la Coupe du monde, en Espagne (30 août – 14 septembre). Et ce sans Derrick Rose, ménagé.

 

No Derrick Rose, no problem. Aligné d’entrée samedi dernier, à Chicago, contre le Brésil, lors de la victoire de Team USA dans son premier match de préparation en vue de la Coupe du monde, en Espagne (30 août – 14 septembre), la star des Bulls n’a pas joué la nuit dernière. Mais l’équipe de Mike Krzyzewski n’a pas eu de problème pour se défaire de la République dominicaine sur le parquet du Madison Square Garden (105-62). «Je suis très, très content. Evidemment, nous avions plus de talent que nos adversaires et nous devions l’emporter, mais nous avons mis beaucoup d’intensité d’altruisme dans la manière», jubilait Coach K après la rencontre, lui qui estime que la visite à West Point n’y était pas pour rien. Six joueurs américains ont passé la barre des 10 points dans ce match, joué devant plus de 16.000 spectateurs, dont Kyrie Irving, titulaire et auteur de 12 unités à 5/5 aux tirs, dont 2/2 à longue distance, avec 4 rebonds et 5 passes décisives en prime, en seulement 16 minutes.

 

Gay et DeRozan meilleurs marqueurs

 

Co-meilleur marqueur étasunien avec Rudy Gay, son ancien partenaire à Toronto, DeMar DeRozan, a inscrit 13 points. Il est l’un des deux seuls joueurs de son équipe à avoir dépassé les 20 minutes de temps de jeu (23). L’autre se nomme Damian Lillard, auteur de 7 points (24). Stephen Curry, James Harden, Andre Drummond (12 pts) et Klay Thompson (11) ont, eux aussi, passé la barre symbolique des 10 points dans cette partie à sens unique, lors de laquelle Team USA menait 28-17 à la fin du premier quart et 53-31 à la pause. A noter que DeMarcus Cousins, un temps incertain pour cause de blessure à un genou, a joué (2 pts, 8 rbs, 1 pd, 16 min). Kenneth Faried (4 pts, 5 rbs) et Anthony Davis (7 pts, 4 rbs) accompagnaient quant à eux Curry, Irving et Harden dans le cinq de départ concocté par Coach K.

 

Derrick-Rose.jpg

A 12 vendredi soir ? 

 

Concernant Derrick Rose, qui a manqué des entraînements en début de semaine pour cause de douleurs au genou, le sélectionneur américain s’est voulu très rassurant. «On voulait que tout le monde ait plus de minutes. On ne pouvait pas aligner les 16 joueurs, mais ces gars ont une excellente attitude. Je sais ce dont Derrick est capable. Vous savez, il jouera vendredi (contre Porto Rico) et on verra ça, mais les 16 ne participeront pas à ce match non plus», a expliqué Coach K, qui a également confirmé qu’il ne coupera personne d’ici à la fin de la semaine, alors que Jerry Colangelo avait laissé entendre ces derniers jours qu’on pourrait connaitre le groupe définitif dès ce jeudi. «On préfère le terme non-sélectionné que coupé», a-t-il précisé. Les champions du monde en titre affronteront Porto Rico, vendredi, toujours sur les planches du Madison Square Garden, avant de s’envoler pour l’Espagne avec un dernier match de préparation au programme, contre la Slovénie, le 26 août, à Gran Canaria. Rappelons que les Américains affronteront la Finlande, la Turquie, la Nouvelle-Zélande, la République Dominicaine et l’Ukraine au premier tour du Mondial espagnol, dans le groupe C.

 

 
 

 

 

 

 

Retour à l'accueil