54ecd42c4bba.jpg

Le deuxième du groupe D (Slovénie) rencontrait le troisième du groupe C (République Dominicaine) et c’est la Slovénie, uniquement battue sur le fil par la Lituanie dans son groupe, qui s’impose dans la douleur 71-61. Inquiétée à plusieurs moments du match, la Slovénie a pu compter sur un excellent Zoran Dragic (18 points à 8/15) notamment en fin de rencontre alors que la République Dominicaine comptait dans ses rangs un Francisco Garcia (7 points à 3/5) transparent. La mauvaise nouvelle, c’est qu’en quarts, ils retrouveront la si redoutée Team USA, gagnante face au Mexique un peu plus tôt dans la journée.

 

Début de match musclé entre les deux formations. Adroit de loin, Francisco Garcia donne l’avantage 4-2 à son équipe avant de prendre deux fautes qui amènent prématurément son compatriote Victor Liz sur le parquet. Seulement quelques secondes après son entrée en jeu, Jure Balazic redonne l’avantage à la Slovénie sur un 3-points, 7-6. L’athlétique meneur dominicain d’1,85m Edgar Sosa donne du mal à Goran Dragic en défense alors que la Slovénie, menée 10-7, ne trouve pas de solution intérieure. L’adresse n’est pas au rendez-vous dans ce premier quart qui se termine sur un score de 15 partout après une deuxième percée réussie signée Jaka Klobucar dans la raquette dominicaine.

 

L’attaque du panier continue pour les deux équipes en deuxième quart même si l’homme au palmier sur la tête Jack Martinez (12 points et 11 rebonds) rentre un shoot en step back à 5m dont il a le secret. La défense slovène prend l’eau sur une remise en jeu rapide conclut par un layup de James Feldeine qui donne 4 points d’avance à son équipe, 21-17. Son excellente anticipation fait même passer le score à 26-19 après une interception plus la faute. Zoran Dragic réveille son équipe qui n’est plus qu’à deux points sur un rare et superbe tir primé réussi pour la Slovénie. Liz prend une technique pour flopping et la Slovénie égalise à 28 partout avant de prendre l’avantage par Miha Zupan encore de loin. Garcia ne revient pas sur le terrain depuis sa 2e faute et les Slovènes concluent leur 15-0, 38-28 à la mi-temps.

 

5c1f0c08adc3.jpg

Grosse défense des Slovènes pour démarrer le troisième quart-temps et poursuivre leur impressionnante série offensive : 19-0. Goran Dragic prend les rênes du match après 6 minutes de mutisme dominicain. Eloy Vargas dépense beaucoup d’énergie à l’intérieur mais la finition n’y est pas et Dragic porte l’écart à 15 points après moins de 5 minutes de jeu en deuxième période. Soudainement la République Dominicaine passe un 8-0 à ses adversaires dans le sillage d’un excellent duo Martinez/Feldeine et les Slovènes se prennent un savon sur le banc car ils ne comptent déjà plus que 6 points d’avance à la fin du troisième quart.

 

À la reprise, Martinez encore lui réduit l’écart à deux points, 52-54. Le compteur reste bloqué pour la Slovénie, qui reprend une grande respiration sur un shoot à 3-points désespéré de Klemen Prepelic. Bouffée d’air de courte durée puisque Ronald Ramon lui rend sur l’action suivante. G. Dragic enfile sa tenue de leader pour redonner 4 points d’avance aux siens au niveau de la ligne des lancers. Lorbek et son frère l’imite et les Slovènes reprennent 8 longueurs 63-55 à 4 minutes de la fin du match. La fin de match est marquée par un superbe contre de Zoran Dragic, qui donnera 10 points d’avance à son équipe à 1’39 du buzzer. La Slovénie se qualifie donc pour les quarts de finale grâce à une victoire pas si facile qu’elle n’y paraît, 71-61.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil