20928c0f2016.jpg

La grosse surprise des huitièmes de finale a failli venir de la rencontre entre la Lituanie et la Nouvelle-Zélande. Alors que les Lituaniens étaient bien installés dans la rencontre et ont compté 15 points d’avance, ils ont vu les Tall Blacks de Corey Webster (26 points) revenir et passer devant en fin de rencontre. Finalement le très gros match de Jonas Valanciunas (22 points à 8/11, 13 rebonds et 3 contres), l’expérience et la domination intérieure lituanienne a eu raison de la Nouvelle-Zélande pour un score de 76-71.

 

Quelques ballons perdus des Tall Blacks en début de rencontre ont permis aux Baltes de mener 5-0. Ces derniers ont donné le ton de ce match en insistant à l’intérieur sur Jonas Valanciunas et Donatas Motieujunas (8 points et 8 rebonds). La Nouvelle-Zélande est finalement entrée dans le match grâce à deux paniers de suite de Tai Webster alors que la Lituanie ratait plusieurs shoots extérieurs, 8-5 après 5 minutes de jeu. Les 5 dernières minutes du quart ont été totalement à l’avantage des verts avec la domination sous les panneaux de Valanciunas et surtout trois tirs à trois points en quelques minutes signés Sarunas Vasiliauskas, Darjus Lavrinovic et Martynas Pocius pour un 15-4 et un score de 23-9 à la fin du quart. Les Néo-Zélandais, totalement dominés à l’intérieur, ont joué dans le périmètre mais ont shooté à 0/8 à trois points et 4/18 sans aucune présence au rebond offensif. La défense, pas assez agressive, a laissé bien trop de libertés à la Lituanie.

 

a501ec00ec17.jpg

Corey Webster et Isaac Fotu ont bien démarré le second quart en inscrivant les 9 points de leur équipe pour remettre l’écart sous les 10 points, 27-18. Après 5 premières minutes compliquées, la Lituanie a recommencé à s’appuyer sur ce qui marchait en début de rencontre, le jeu intérieur. Ultra dominateur Jonas Vlanciunas (10 points, 9 rebonds et 2 contres), avec l’aide de Donatas Motiejunas a remis les siens sur les bons rails, 36-21. La Nouvelle-Zélande a mieux terminé la première mi-temps, ou plutôt la Lituanie l’a mal terminée puisqu’elle n’a pas mis le moindre point en 3’30 pour un 5-0 néo-zélandais et un score de 36-26 à la pause.

 

les shooteurs Kirk Penney et Thomas Abercrombie ont remis la Nouvelle-Zélande à distance respectable en début de troisième quart, 40-34 et les débats se sont équilibrés. Bien plus adroite qu’en première mi-temps, malgré ses soucis à l’intérieur, la Nouvelle-Zélande s’est ainsi accrochée et après un 6-0 lituanien (54-40) grâce à D.Lavrinovic et Seibutis elle a répliqué par l’intermédiaire d’Isaac Fotu, Casey Frank et surtout Corey Webster pour garder espoir à l’entame du dernier acte, 48-40. 

 

f088a031ca0f.jpg

Et l’espoir va grandir à la faveur d’un gros début de dernier quart dans le sillage de Fotu et Webster. Wesbter a inscrit deux tirs à trois points et Fotu un pour mettre à la Lituanie un 9-0 et passer devant 59-58. Ils ont même eu l’occasion de faire le break mais n’ont pas pu profiter de 4 minutes sans le moindre point pour la Lituanie. C’est finalement l’homme du match, Jonas Valanciunas qui a mis fin à cette série et redonné un peu d’air à son équipe avec 65-61 à 4 minutes du terme. Mais les Tall Blacks ne se sont pas laissés distancer si facilement et Abercrombie et Vukona ont répondu pour égaliser 65-65 à 2’30 de la fin. La domination intérieure de Valanciunas et Motiejunas a finalement eu raison des Néo-Zélandais, qui ont mal géré les deux dernières minutes en perdant des ballons qui a permis un 8-0 lituanien pour sceller le sort du match.

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil