8021c6578db9.jpg

La Grèce reste la seule équipe invaincue dans le groupe B après trois journées. Lundi à Séville, Nikos Zizis (19 points) et ses coéquipiers sont venus à bout de Porto-Rico (90-79) en faisant la courte en tête durant les 25 dernières minutes. Surpris la veille par d'épatants Sénégalais, Renaldo Balkman (23 points, JJ Barea (21) et les Portoricains sont quasiment éliminés avec trois défaites en trois matches.

 

Troisième victoire en autant de matchs pour la Grèce qui a disposé de Porto Rico 99-79. C’est la troisième défaite pour ces derniers et la qualification s’éloigne. Ils n’ont jamais pu ralentir l’attaque grecque qui a shooté à plus de 53% contre 38.7% pour eux et n’a perdu que 11 ballons.

 

Les Grecs ont pu compter sur un excellent quatuor Nick Calathes (14 points à 5/8), Nikos Zisis (19 points à 7/111), Ioannis Bourousis (12 points, 8 rebonds et 6 passes) et Giannis Antetokounmpo (15 points). Après des premières minutes où Porto Rico a laissé la Grèce faire un peu trop ce qu’elle voulait, les coéquipiers de JJ Barea se sont ajustés et on a eu 15 premières minutes très équilibrées (29-28). Sous l’impulsion du duo Calathes – Zisis, la Grèce a fait le break en terminant la première mi-temps sur un 12-5 pour mener 41-33.

 

En troisième quart Bourousis et Kaimakoglou ont permis à la Grèce d’augmenter son avantage (54-41 puis 62-41) alors qu’en face les deux leaders porto-Ricains JJ Barea (21 points) et Renaldo Balkman (23 points) étaient un peu trop seuls. Incapables de stopper la Grèce Porto Rico a encaissé 27 points dans le quart pour se retrouver à 16 longueurs avant le dernier acte.

 

Les Porto Ricains on eu un petit espoir puisque JJ Barea et Balkman ont enchaîné un 7-0 en moins de deux minutes pour revenir sous les 10 points. Après le temps mort grec ces derniers ont parfaitement réagi en passant un 8-2 pour filer vers la victoire en contrôlant la fin de rencontre. 

 

 

 

 

Retour à l'accueil