c90d0a93dc90.jpg

Sans véritablement briller, la Grèce a assuré le minimum face aux Philippines et ne s’est pas fait peur comme ça a pu être le cas pour la Croatie. Ils s’imposent 82 à 70 en ayant d’entrée pris les commandes de la rencontre pour ne jamais être inquiétés. Georgios Printezis sort un très gros match, des deux côtés du terrain avec 25 points et 8 rebonds alors que Ioánnis Bouroúsis ajoute 12 points et 10 rebonds.

 

Ils ont imposé leur jeu et durci le match d’entrée, à l’image de la défense Kóstas Kaïmakóglou et Georgios Printezis sur Andray Blatche qui n’a pas pu briller et a été bien limité en début de match avec un 3/9 aux tirs.  Les Grecs ont remporté le premier quart 20-10 et ils ont conservé un écart entre 10 et 15 points tout au long de la partie, les Philippines étant incapables de mettre de la folie à ce match avec leurs shoots à trois points (6/22) malgré une bonne seconde mi-temps de Blatche (21 points à 6/18). A chause tentative de retour la Grèce a parfaitement répondu et géré son avantage jusqu’au buzzer en partageant le temps de jeu.

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil