089364cc284c.jpg

Comme on pouvait s’y attendre la France n’a connu aucun souci face à l’Egypte. A l’arrivée une victoire 94-55 logique tant l’écart entre les deux équipes était grand. La France a shooté à 66% dont un impressionnant 31/40 à 2 points avec 31 passes décisives !

 

Les bleus ont très rapidement fait le break en démarrant par un 8-2, puis 13-4 grâce à une défense agressive (sans faire de fautes, avec seulement deux fautes à la pause) qui a énormément gêné les Égyptiens, plus petits et moins athlétiques. Ils ont ainsi poussé l’Egypte à aller en fin de possession pour prendre des tirs compliqués. En attaque la volonté de faire circuler le ballon et de trouver le joueur libre était claire et les 9 passes décisives sur les 9 paniers du premier quart en est la preuve. Malgré ça l’Egypte a limité la casse grâce à son adresse extérieure (3/5 à trois points dans le quart mais 2/12 à 2 points) pour être à 8 points à la fin du premier quart.

 

La France a appuyé sur l’accélérateur en début de second quart avec un Florent Pietrus partout et même shooteur à trois points. Il a initié avec Antoine Diot un 10-0 pour porter le score à 33-15. Très adroits à l’extérieur (6/7 pour débuter) la France s’est envolée en limitant l’Egypte à 11 points dans le quart, 46-22 puis finalement 49-26 à la pause. Vincent Collet a déjà pu faire tourner dès le second quart les bleus récitant leur basket avec 17 passes décisives sur les 19 paniers.

 

La domination bleue s’est poursuivie en seconde mi-temps avec un 8-0 pour débuter en limitant l’Egypte à 0 point lors des quatre premières minutes. L’écart a atteint pour la première fois les 30 points, 56-26 mais avec la baisse d’adresse bleue l’Egypte a limité la casse et à la fin du quart l’écart n’était « que » de 32 points, 68-36.

 

b0a4fb2778c7.jpg

Aucun suspense dans le dernier quart qui a permis à la France de faire enfler le score en accélérant le jeu grâce à des ballons récupérés en défense. Thomas Heurtel a commencé un petit festival pour porter l’écart à 41 points, 82-41. Un écart qui a culminé à 44 points.

 

Pas grand chose à retenir de ce match si ce n’est que les bleus ont été appliqués et sérieux et tout le monde à pu participer à la victoire (toute le monde a marqué). 6 joueurs marquent entre 9 et 12 points. 12 pour Lauvergne, 11 pour Pietrus et 10 pour Tillie et Diot. Thomas Heurtel a régalé ses coéquipiers avec 8 passes décisives tandis que Diot en délivre 6.

 

Prochain rendez-vous jeudi face à l’Espagne.

 

 

 

 

Retour à l'accueil