5648f8140e2e.jpg

L’équipe d’Espagne n’a connu aucun souci pour son entrée dans la compétition face à l’Iran. La Roja s’impose 90 à 60 et s’est payée le luxe de mettre au repos ses intérieurs Serge Ibaka et Felipe Reyes. Il faut dire que lorsqu’il y a aussi Pau Gasol, Marc Gasol et Victor Claver dans le secteur intérieur on peut se le permettre. Justement Pau Gasol a marché sur l’Iran avec une performance monstrueuse. Ce dernier a compilé 33 points à 12/19, 8 rebonds et 3 contres en 29 minutes.

 

Même si l’Iran a été loin d’être ridicule les locaux ont vite pris le contrôle de la rencontre après un 6-4 Iranien pour commencer. L’Espagne a répondu par un 17-3 grâce à son excellent collectif et tous les joueurs ont contribué pour finalement virer en tête 27-18 à l’issue du premier quart.

 

En second quart Hamed Haddadi (16 points et 15 rebonds) et Mehdi Kamrani (18 points) ont tenu la baraque et entretenu un peu l’espoir mais en face Juan Carlos Navarro et Pau Gasol ont passé la vitesse supérieure pour creuser un peu plus l’écart, 48-33 à la mi-temps.

 

Malgré une bonne résistance l’Iran a continué de céder du terrain face à la doublette Marc et Pau Gasol, intenables à l’intérieur. L’Espagne a tranquillement passé la barre des 20 points en troisième quart et a porté l’écart à 30 points dans le sillage d’un Pau Gasol inarrêtable.

 

db666ea1cbb8.jpg

Comme pour Team USA difficile de tirer des enseignements de ce match si ce n’est que la Roja a été très sérieuse et appliquée. Côté stats, les frèrs Gasol ont combiné 59 d’évaluation contre 49 à toute l’équipe d’Iran. Marc signe 15 points 10 rebonds et 4 passes. Rudy Fernandez ajoute 12 points et Juan Carlos Navarro 10.

 

 

 

 

Retour à l'accueil