5affee9c513b.jpg

Deuxième rencontre de ce groupe D après la facile victoire de l’Angola sur la Corée du Sud un peu plus tôt dans la journée. Une victoire de 10 points pas si aisée en fin de match pour la Slovénie, 90-80, menée par un excellent Goran Dragic (21 points à 8/12, 7 rebonds et 4 passes). Début de match très serré entre les deux équipes qui se rendent coup pour coup. La Slovénie ouvre les hostilités sur un 6-3 conclut par un dunk d’Alen Omic (8 points à 4/7 et 7 rebonds) mais est immédiatement rejointe suite à un 3-points de Ryan Broekhoff. L’adresse est excellente des deux côtés et la Slovénie s’appuie autant sur son adresse à 3-points (3/4) que dans la peinture pour mener 16-11 après 5 minutes de jeu. Aron Baynes (21 points à 8/13 et 7 rebonds) répond du tac au tac mais rien à faire, tout rentre pour les frères Dragic qui comptent déjà 10 points d’avance 25-15 à deux minutes du premier buzzer du match, puis 27-19 avant le début du deuxième quart.

 

Aucun répit pour les Australiens lors de cette deuxième phase de 10 minutes puisque Edo Muric, également agressif en défense, et Jaka Blazic (9 points à 3/5), aggravent le score 31-19. David Andersen (14 points à 4/11 et 4 rebonds) retrouve espoir après une tentative manquée mais Blazic le déprime instantanément par un nouveau 3-points, 34-21. Goran Dragic est sur tous les ballons alors que Baynes se bat comme un beau diable sur le rebond offensif, aucun panier n’est offert dans la peinture, 34-27. Jure Balazic (10 points à 2/3) remet les compteurs à -10 sur un nouveau tir primé, 37-27. Matthew Dellavedova (3 points à 1/7 et 5 passes mais aussi 5 ballons perdus) se réveille et lui offre une réponse de loin mais Balazic enchaine par deux points, 39-30. Goran Dragic prend feu avec deux tirs lointains en un peu plus d’une minute (34-45)et ses coéquipiers s’affairent à maintenir un écart correct à la mi-temps, 49-43.

 

Au retour des vestiaires, Baynes et Andersen maintiennent une bonne pression dans la raquette slovène et Joe Ingles (12 points à 5/8 et 3 passes) permet aux Australiens de revenir à un point 51-50 avec deux points à 8 minutes de la fin du troisième quart-temps. Comme toujours, c’est Dragic qui répond en face avec deux lancers-francs qui permettent de souffler. Il est remplacé avec talent par Jaka Klobucar (7 points à 3/6 et 3 rebonds) qui intercepte avant de trouver Domen Lorbek (13 points à 5/9 et 3 passes) pour le layup, 55-50. La Slovénie termine son quart-temps sur un 14-10 et mène 69-60 avant le début du dernier quart. De retour sur le parquet, Dragic retrouve son rôle de patron et sert son frère de loin (76-62) tandis qu’Omic pousse Baynes à la faute offensive. David Andersen tente de sonner la révolte avec un 3-points (78-65) alors que Dragic file tranquillement se rasseoir quelques instants sur le banc.

 

f03db8bc2dfe.jpg

Côté australien on enchaîne les mauvaises passes, c’est la panique, temps-mort… pas très productif. De retour sur le terrain, Lorbek plante un 3-points assassin, 81-65. Les Australiens sont cuits, subissent la rude défense slovène, et continuent à vendanger trop de ballons en attaque, game over ? Non, le manque de concentration des Slovènes dans les dernières minutes les oblige à laisser Dragic sur le terrain et ils se font peur en laissant l’Australie revenir à 5 longueurs 85-80 alors qu’il reste 40 secondes à jouer, à la suite d’un tir primé signé Brad Newley (13 points à 5/7 et 2 rebonds). Balazic rassure finalement ses troupes en inscrivant 3 lancers et la Slovénie peut enfin souffler, 90-80 score final.

Retour à l'accueil