image-copie-1

LOS ANGELES - Un avocat de Donald Sterling a déclaré que le propriétaire des Clippers de Los Angeles ne consent plus à la vente de l'équipe à l'ancien chef de la direction de Microsoft, Steve Ballmer, et qu'il ira de l'avant avec sa poursuite d'un milliard $US en cour fédérale contre la NBA.

 

L'avocat Maxwell Blecher a indiqué lundi que Sterling "(nous) a ordonné d'aller de l'avant avec la poursuite" et de retirer son consentement à la vente des Clippers.

 

La vente pour 2 milliards $ avait été négociée par son ex-femme Shelly Sterling, après que la NBA eut recommandé aux propriétaires des autres équipes de la ligue de le forcer à vendre les Clippers.

 

Donald Sterling a intenté une poursuite contre la NBA en disant qu'elle avait violé ses droits constitutionnels en se basant sur un enregistrement "illégal", qui mettait en lumière des propos racistes faits à une copine. La poursuite avançait aussi que la ligue n'a pas respecté son contrat en lui imposant une amende de 2,5 millions $, et que la NBA a enfreint les règles antitrust en tentant de forcer une vente.

 

La semaine dernière, le propriétaire des Clippers avait accepté de vendre l'équipe ainsi que de retirer sa poursuite, mais il a changé son fusil d'épaule après qu'on lui ait dit que les sanctions pour ses propos racistes étaient maintenues.

 

 

 

Retour à l'accueil