CHAR.jpg

Kemba Walker (31 points à 10/18, 5 passes et 5 rebonds) ressort gagnant de son duel avec Stephen Curry (43 points dont 32 en seconde mi-temps à 14/32, 9 passes et 6 rebonds), natif de Charlotte. Le meneur des Bobcats inscrit 27 de ses 31 points en deuxième mi-temps pour permettre à Charlotte de s’imposer à la maison face à des Warriors conquérants, 115-111.

 

Se remémorant ses meilleurs moments à Davidson, Curry inscrit 19 points dans le seul quatrième quart-temps, dont un shoot avec une main devant les yeux pour remettre son équipe à deux points 111-109 à 11 secondes de la fin du match. Mais la défense des Warriors a eu bien du mal à contenir Kemba Walker, qui rentre 4 lancers-francs cruciaux pour sceller la victoire de ses Bobcats dans les secondes qui amènent le match vers le buzzer. Gerald Henderson participe à la fête avec 24 points, Josh McRoberts fait le boulot à l’intérieur avec 11 points et 10 rebonds pour une deuxième victoire de rang de Charlotte, qui ne sera plus la risée de la ligue pendant une journée.

 

À la mi-temps, les Bobcats gèrent leur avance 53-41 grâce à Henderson, 7/10 aux tirs dont la plupart de ses points inscrits dans la peinture. Sans adresse, les Warriors ne peuvent pas faire grand chose, ils shootent à 1/12 à 3-points, leur spécialité, en première mi-temps. Golden State ne mènera même jamais dans ce match censé être ultra déséquilibré mais ils parviendront toutefois à égaliser à 88 partout sur deux lancers-francs de Curry. Seulement cette nuit, les deux 3-points consécutifs de Ben Gordon et Ramon Sessions redonnent rapidement une avance confortable aux Bobcats alors qu’il reste 6″50 à jouer. Walker les imite et accroît l’écart définitivement.

 

 

 

 

Retour à l'accueil