team_celtics_lm11_130310-copie-1.jpg

 

Premier match de la journée, ce Boston Celtics – Oklahoma City Thunder était l’occasion de voir deux des équipes les plus en forme du moment. Pourtant, OKC n’a jamais vraiment été inquiété par une équipe de Boston qui a a fait beaucoup trop d’erreurs. Score final 91-79.

 

Si une leçon doit être tirée de cette rencontre, c’est qu’il a une classe d’écart entre Boston et les favoris pour le titre. Dans sa salle, le Thunder n’a fait aucun cadeau aux Celtics qui ont eux raté bon nombre d’occasions. Habillés d’or pour célébrer la Saint Patrick, Boston n’a pas fait honneur à leurs magnifiques tenues du soir en perdant 19 ballons, beaucoup trop face à une équipe qui se projette si rapidement en contre-attaque, et a shooté un terrible 38% sur la rencontre, bien muselé par une défense féroce d’Oklahoma City.

 

Si les Celtics ont bien réussi à faire illusion depuis la blessure de Rajon Rondo (14-4 avant ce match), face à un adversaire de cette taille, il est difficile de cacher des défauts aussi flagrants que les soucis offensifs des hommes de Doc Rivers. Le ballon a du mal à circuler, on se contente de tirs contestés et très difficiles, etc. A ce petit jeu, Jeff Green est le grand champions : pour son premier retour à Oklahoma City depuis son transfert il y a deux ans, il a été le plus mauvais Celtic avec 8 points (à 2/11 au tir), 2 rebonds et 3 pertes de balle. Il a pris des tirs insensés et a raté des occasions faciles en contre-attaque. Mais Jason Terry (9 points, 3/8 au tir) et Jordan Crawford (4 points, 1/5 au tir) ne sont pas irresponsables non plus. Quand vous ajoutez à cela un Kevin Garnett qui ne trouvera jamais le rythme (10 points à 5/19 au tir, 11 rebonds), difficile pour Boston de faire plus mauvaise impression. Peut-être se réfugieront-ils sur l’horaire étrange de ce match qui a commencé à midi heure locale, mais sans aucun doute les Celtics sont capables de bien mieux.

 

163457581_10-copie-1.jpg

 

Pour autant, n’enlevons rien au succès des hommes de Scott Brooks, qui n’ont absolument rien volé sans ayant accompli leur meilleur match de l’année. Ils n’était pas très réveillés eux non plus, mais étaient simplement plus talentueux et mieux organisés que les Celtics. Kevin Durant (23 points à 6/16 au tir, 11 rebonds) et Russell Westbrook (15 points à 5/11 au tir, 2 passes) n’ont même pas eu à forcer leur talent. Rarement inquiétés dans le match une fois le premier quart-temps terminé (23-22 pour le Thunder après 12 minutes), ils se sont pourtant laissé endormir en fin de troisième quart-temps, voyant Boston revenir à -3 (68-65 Thunder). on imagine que leur coach leur a secoué les bretelles pendant la pause puisqu’ils ont débuté le dernier quart-temps par un 11-2 (79-67, 8min32 à jouer). Seul Paul Pierce a été capable de faire illusion (20 points, 4 rebonds, 6 passes). On l’a bien vu, dès que OKC a mis un coup d’accélérateur, ils ont laissé les vétérans des Celtics sur place. Et cet après-midi, c’était suffisant.

 

Boston (34-28) déjà quasiment assuré de participer aux playoffs joue trois matchs largement à sa portée cette semaine (Charlotte deux fois et Toronto) pour se préparer à recevoir Miami lundi prochain. Ils ne sont qu’à 1 match et demi de la 4e place de la conférence est.

 

163457582_10-copie-2.jpg

 

C’est une bonne opération pour Oklahoma City (47-16) qui revient à 1 match de la premiere place de la conférence ouest avec la défaite de San Antonio hier soir. Le duel de demain soir contre les Spurs, toujours orphelins de Tony Parker, promet d’être croustillant.

 

 

163457527_10.jpg

 

hp_celtics_lm2_130310.jpg

 

163457575_10-copie-2.jpg

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil