de5c0f5cfc0411238e68c0f672906ec5_L.jpgAprès sa qualification aux playoffs (quarts de finale) de l'Euroligue le Jeudi dernier, le Panathinaikos Athènes frappe à nouveau un grand coup en allant s'imposer chez son voisin de Ilysiakos sur le score de 58 à 90, soit une différence de 32 points dans un match comptant pour la 20ème journée du championnat de Grèce. En sachant que le Coach Zeljko Obradovic n'a pas pris de risque en laissant ses joueurs cadres au repos en leur accordant exceptionnellement un temps de jeu maximum de 5 minutes à l'exemple de Romain SATO, Mike Batiste, Dimitris Diamantidis et Kostas Kaimakoglou en vue d'avoir de la fraîcheur pour le dernier match décisif et explosif du Top16 de l'Euroligue qui aura lieu en Russie le mercredi 29 Février à 18H 30 face à Unics Kazan. 

 

 

Grâce à cette victoire, les greens de Panathinaikos conservent leur chance de terminer à la première place du classement de la saison régulière du championnat de Grèce en vue de bénéficier de l'avantage du terrain lors des playoffs. Ce sera aussi la même mission de la "Trèfle" en Russie, cette fois-ci en Euroligue pour sceller définitivement la première place de son groupe, synonime de l'avantage du terrain lors des playoffs face au Maccabi Tel-Aviv dans un grand duel qui s'annonce déjà comme le Re-play de la dernière finale de l'Euroligue en mai 2011 à Barcelone.

 

 

Romain SATO et ses coéquipiers partiront en terre Russe dans un seul objectif, celui de gagner obligatoirement pour valider leur première place au classement dans ce groupe G dont le deuxième ticket pour les playoffs se disputera à distance entre Unics Kazan et le Fenerbahçe Ulker. Les champions d'Europe en titre déjà qualifié auront sans doute un avantage psychologique par rapport à aux hommes de Unics Kazan qui auront la lourde pression sur les épaules car ils sont condamné à une victoire s'ils veulent poursuivre la compétition. La Green Team de Pana se déplacera avec toute son armada car jusque là les hommes de Zeljko Obradovic sont invaincu à l'extérieur dans cette phase du Top16 de l'Euroligue et à ce niveau de compétition, la machine du Panathinaikos monte en puissance. C'est un groupe très expérimenté et discipliné qui a l'habitude de réagir de la plus belle manière après une défaite. Le Panathinaikos est plus que jamais un sérieux candidat pour le prochain Final Four d'Istanbul à la conquête d'une septième étoile continentale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil